Yves Jégo se désolidarise de Christine Boutin

de | 2010-06-10

Yves Jégo se désolidarise de Christine Boutin - image  on http://www.billelouadah.fr Yves Jégo, ancien ministre du gouvernement Fillon, s'est désolidarisé jeudi de Christine Boutin, au coeur d'une polémique pour la rémunération d'une mission dont elle est chargée par l'Elysée, en lui conseillant de "bien mesurer le mal" fait par ce type d'affaires.

Interrogé sur Europe 1, M. Jégo, vice-président du Parti radical, a d'emblée affiché le montant de ses rémunérations "8.165 euros bruts par mois" en tant que député-maire, et souligné qu'il n'avait "pas été rémunéré" pour sa mission "Made in France". "C'est une mission totalement bénévole", a-t-il insisté.

A propos de Mme Boutin, M. Jégo a répondu : "Moi, je ne peux reprendre que ce qu'elle dit" : « Oui, c'est choquant ».
  
Ca participe à ouvrir les portes à une forme de démagogie qui laisse penser que les élus ne font cela que pour leur intérêt personnel, qu'il n'y a que l'argent qui n'est que le but de la politique. Cela donne une mauvaise image de ce que nous faisons".

Dans une interview au Parisien, Mme Boutin a dit "comprendre" que sa rémunération de 9.500 euros par mois pour une mission sur la mondialisation puisse "choquer". Mais, elle l'a justifiée par "la loi".

"En son âme et conscience, il faut qu'elle mesure bien le mal que ce genre de choses fait à la vie politique en général et qu'elle en tire des conclusions", a poursuivi M. Jégo, ajoutant qu'il fallait qu'elle ait "conscience de l'impact que cela a sur la vie politique, sur l'image que cela donne des politiques".

M. Jégo a suggéré "la création d'un comité des rémunérations publiques (…) d'une autorité indépendante qui puisse éviter ces dérapages"
 
Source : AFP – Le 10 juin 2010