Yves Jégo : « les portes de l’UDI sont ouvertes »

de | 2012-11-21

Suite à l’élection de Jean-François Copé à la présidence de l’UMP, plusieurs membres de l’UMP pourraient se tourner vers l’UDI, le parti créé par Jean-Louis Borloo en septembre dernier.

L’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP pourrait bien profiter au tout jeune UDI (Union des démocrates et indépendants), le parti créé par Jean-Louis Borloo en septembre dernier. En effet, des déçus de l’UMP version Copé, fillonistes ou non, pourraient se tourner vers cette formation politique de centre-droit. L’ancien ministre Pierre Méhaignerie a inauguré le mouvement, mardi.

Yves Jégo, le vice-président de l’UDI, n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler, sur BFMTV, mercredi matin, que « les portes de son parti sont ouvertes ».

Avant de nuancer : « Nous ne faisons pas de débauchage, ce serait totalement contre-productif. L’UDI a vocation à s’inscrire dans une coalition de la droite républicaine et du centre, dans une coalition avec l’UMP ».

« Ils sont les bienvenus »

Yves Jégo :

Billel Ouadah et Yves Jégo au «dîner de la République» - Paris, le 9 décembre 2010

Toutefois, selon le député de Seine-et-Marne, « il y a effectivement un certain nombre d’élus, de parlementaires, de personnalités politiques qui estiment que la situation de l’UDI – construire une opposition à double pilier – est la stratégie gagnante ». Et d’ajouter : « Ils sont les bienvenus ».

Quant à savoir le nombre exact de personnalités politiques qui ont déjà fait preuve de leur intérêt pour l’UDI, Yves Jégo répond : « Il y en a plusieurs mais on ne fait pas de comptage ».

« La sensibilité européenne, républicaine, écologiste, sociale, libérale, s’exprime dans l’UDI mais ne peut pas s’exprimer au sein de l’UMP », conclut-il. « Le modèle du parti unique à droite qui permettrait à chacun de s’exprimer a vécu ».

Source : BMFTV – Le 21 novembre 2012