Yves Jégo chargé de rénover le Parti radical

de | 2010-04-24

Yves Jégo chargé de rénover le Parti radical - image  on http://www.billelouadah.fr Yves Jégo, vice-président du Parti radical, formation associée à l'UMP et présidée par Jean-Louis Borloo, va s'atteler à la "rénovation" de son manifeste jusqu'à un congrès extraordinaire qui arrêtera en 2011 une stratégie pour 2012, a-t-il annoncé mercredi. "Jean-Louis Borloo, a-t-il dit, m'a confié le soin d'être l'animateur de la rénovation du manifeste" qui jettera les bases de la "nouvelle plateforme radicale qui peut être un apport majeur pour la majorité présidentielle en 2012".

"Ensuite se posera la question de savoir s'il faut incarner nous-mêmes les nouvelles valeurs radicales ou s'il faut jouer l'union dès le premier tour", a-t-il expliqué. Dans la première hypothèse, "c'est évidemment notre président (Jean-Louis Borloo)" qui porterait les couleurs du Parti radical au premier tour, a précisé M. Jégo.

Un congrès extrordinaire qui se tiendra un an avant la présidentielle "tranchera sur ce point", selon l'ex secrétaire d'Etat à l'outre-mer. D'ici là, cet ancien porte-parole de l'UMP, proche de Nicolas Sarkozy, qui a rejoint la formation de M. Borloo en juin 2009 après avoir été écarté du gouvernement Fillon, animera les "ateliers" de la "rénovation" du manifeste radical jusqu'en juin à Marseille, Dijon, Bordeaux, Nantes et Paris.

"Humanisme, écologie et République sont les trois mamelles du radicalisme du XXIème siècle", selon le député qui entend travailler sur ce tryptique pour donner forme à un corpus d'idées autour de "l'égalité des chances, la laïcité, le développement durable et l'Europe thème transversal à tous les autres". Interrogé sur les ambitions présidentielles du président du Nouveau centre, Hervé Morin, M. Jégo a été catégorique: "le Parti radical est le plus vieux parti de France et a donc à ce titre l'antériorité sur toutes les autres formations centristes".

"Il y a là une pépite qui a du sens, une culture et une marque anciennes. C'est ça la force du radicalisme", a-t-il ajouté. "Et qui mieux que Jean-Louis Borloo peut porter et faire vivre les valeurs écologistes à droite, malgré les calendriers différés sur la taxe carbone, ou la taxe poids-lourds?", a-t-il encore dit.
   
Source : AFP – Le 23 avril 2010