Tribune de Maurice Allouch du bimensuel Oxygène n°139

de | 2011-11-08

Tribune de Maurice Allouch du bimensuel Oxygène n°139 - image  on http://www.billelouadah.frChères lectrices, chers lecteurs,

Vous trouverez ci-dessous la tribune du groupe Union des Républicains Sociaux, rédigée par Maurice Allouch, votre conseiller municipal.

 "Ce que nous voulons

 

Élus municipaux, nous nous devons de proposer de tout ce qui peut faciliter la vie des Aulnaysiens. Nous ne devons pas mentir. Je suis persuadé qu'une équipe municipale peut améliorer concrètement la vie quotidienne des habitants.

 En effet, on ne peut rien imposer. Il faut toujours respecter les personnes. Notre ville a besoin d'union. C'est ce qu'avait compris Jean-Claude ABRIOUX et c'est ce qu'exige aujourd'hui Jacques CHAUSSAT.  Ainsi :

  •  
    • L'éducation de nos enfants est une priorité. Nous devons améliorer tout ce qui peut transcender les efforts de nos éducateurs et de nos professeurs.
    • La solidarité doit être un souci constant dans nos actions en direction des handicapés, des personnes âgées et bien sûr de nos enfants. Il est de notre devoir d'aider au mieux celles et ceux qui sont en difficulté.
    • L'habitat doit être concerté avec tous les habitants et s'inscrire dans le respect des règles de l'urbanisme et de l'environnement.
    • L'emploi doit s'appuyer sur une politique dynamique de l'économie et sur un accompagnement personnalisé des demandeurs. Par ailleurs, nous devons rester mobilisés pour maintenir les entreprises à Aulnay-sous-Bois et notamment l'usine Citroën.
    • La politique de santé doit toujours bénéficier d'un tissu médical libéral et public dense afin d'éviter la pénurie médicale et paramédicale. A cet égard, la création de maisons de santé pluridisciplinaires s'impose pour permettre à tous un accès aisé aux soins.
    • L'écologie doit être un souci permanent pour participer à l'amélioration de notre cadre de vie.
    • Refusons le "bétonnage", trions nos déchets, limitons les consommations énergétiques, luttons contre toutes les formes de pollutions et de transformation de la nature. Ne construisons pas sur des sites pollués. N'imposons pas n'importe quoi aux générations futures. Poursuivons notre action de dépollution du sol de l'usine d'amiante. Recherchons les personnes qui ont été exposées. Nous devons veiller à ce qu'Aulnay-sous-Bois demeure une ville propre et qui offre un cadre où il fait bon vivre.
    • La sécurité : pouvoir se déplacer dans notre ville à toute heure du jour et de la nuit en toute quiétude est une liberté fondamentale. Le respect des lois est une affaire de tous, avec l'appui de nos polices nationale et municipale.
    • La laïcité est une exigence qui doit se faire dans le respect des croyances de chacun.
    • L'amélioration de l'image de notre ville : afin qu'elle redevienne Pilote dans notre Département et que l'on puisse en parler de bonne manière, avec par exemple la réussite de nos sportifs et de nos entreprises.

Ce que nous voulons en définitive, c'est la mise en œuvre des valeurs radicales et républicaines !

Dr Maurice Allouch, Conseiller Municipal

Union des Républicains Sociaux

11 bis, rue Camille Pelletan – Tél : 01.48.66.10.00

Internet : aulnayradical.fr – Email : aulnayradical@gmail.com"

Source : Aulnay Radical  – Le 08 novembre 2011

Une réflexion au sujet de « Tribune de Maurice Allouch du bimensuel Oxygène n°139 »

  1. martine G

    Bonjour,
    Je reprends la dernière phrase de la tribune : Ce que nous voulons en définitive, c’est la mise en œuvre des valeurs radicales et républicaines !
    Pour être en capacité de mettre en oeuvre, il faut, de mon point de vue, être en situation de peser, sans candidat Radical pour les Présidentielles, ce ne sera pas possible.
    Qu’en sera-t-il pour les législatives ? Jean Louis déclarait il y a peu : Nous devons avoir partout des candidats Radicaux. Qui sera le candidat Radical pour la 10ème circonscription ?
    Je suis impatiente de le savoir, même si c’est un peu tôt.
    Merci de votre réponse et cordiales salutations.

Les commentaires sont fermés.