Société : Hamburger halal, des élus protestent contre la chaîne de restauration rapide Quick

de | 2010-02-18

Société : Hamburger halal, des élus protestent contre la chaîne de restauration rapide Quick - image  on http://www.billelouadah.fr Dans 8 de ses restaurants, la chaîne de restauration rapide Quick ne vend plus que des hamburgers à base de viande halal. «Discrimination», «scandale», dénoncent des élus, qui menacent de porter l'affaire en justice.
   

La colère des élus contre la chaîne de restauration rapide Quick. Depuis l'automne, 8 des 350 restaurants répartis sur toute la France (3 en banlieue parisienne, 2 à Marseille et les autres à Toulouse, Villeurbanne et Roubaix) ne vendent plus que des hamburgers à base de viande halal. La consommation de porc étant prohibée par l'islam. Un test qui réussit à la chaîne de restauration, mais mécontente les élus locaux, de droite comme de gauche.
 
« C'est de la discrimination ! »

A Roubaix (Nord), le maire socialiste René Vandierendonck parle de « discrimination ». Rappelant que « Quick a pour actionnaire principal la Caisse des dépôts » et consignations (CDC), il note « un certain niveau de contradictions ». A défaut d'un « accord amiable » avec la société de restauration rapide, qu'il reçoit « ces jours-ci », le maire de Roubaix menace de « saisir la Haute autorité de lutte contre les discriminations ». « Je ne cèderai pas », ajoute-il, ferme.

« C'est un peu comme la burqa… »

De son côté, le député UMP des Bouches du Rhône Richard Mallié juge « scandaleuse » la politique de Quick et dénonce « une dérive proprement intolérable ». La chaîne de restauration rapide qui fait valoir que ses ventes ont progressé de 30% depuis la mise en place de ces restaurants halal. « C'est un peu comme la burqa, lance Richard Mallié. On autorise certaines choses – la liberté de commerce existe, je le comprends tout à fait -, mais qu'on oblige les consommateurs à prendre du halal, ça me choque, ça me scandalise. On peut proposer de la viande halal, mais à côté, il faut proposer d'autres viandes, casher ou autres… »
 
Source : Rmc.fr – Christophe Bordet – Le 17 février 2010

4 réflexions au sujet de « Société : Hamburger halal, des élus protestent contre la chaîne de restauration rapide Quick »

  1. Fethi

    Ceux qui veulent manger du bacon n’ont qu’à aller dans les 342 autres quick pour en manger. 8 QUICK sur 350 …… les français musulmans veulent simplement manger un hamburger entre amis … autre chose que du poisson.
    Le principe de laïcité n’est évoqué que lorsqu’il arrange certaines personnes.
    La France n’est pas un pays totalement laïc, les écoles ferment à noël et à pâques, des sapins de noël trônent dans les administrations publiques, la Toussaint est fériée et la pentecôte aussi. Et pourquoi faire intervenir le principe de laïcité quand on parle de restauration privée ….
    En temps de crise, on croit rêver quand on voit que quick a augmenté ses ventes de 30%….
    Ça veut dire quoi, je ne mange pas de porc … donc je ne suis pas français ? pourtant, mes parents sont français, mes grand parents sont français et mes arrière grands parents aussi ils se sont battus pour ce pays….. j’aime mon pays de tout mon cœur, je respecte ses lois, ses coutumes… MAIS je ne mange pas de porc …….
    C’est trop facile de parler de la CDC mais à ce lmoment la, il ne fallait pas laisser quick investir à Dubai, au Maroc et à Alger …. C’est vraiment à ne rien comprendre et à quand une association NI STEAKS NI SOUMIS ????

  2. Yousri Hidri

    Comme tu le precises bien, Fethi, la France est loin, meme tres loin d’etre un pays laïque, quand c etait le contraire, le seul choix etait le poisson, mais cela n’avait l’air de gener personne, tant que cette partie de la population restait a sa place.
    Dans le sens contraire on evoque toutes sortes de lois « bidons », sauf les plus importantes dont la liberte de choisir son commerce et de ce qu’on y vend, et donc de sa clientele.
    C est un faux probleme qui cache en fait une espece d' »emancipation commerciale », et donc un autre choix pour ceux se sentant exclus des reseaux dits « normaux ».
    Le concordat existe toujours en France: financement des ecoles religieuses, meme a Aulnay, enseignement du catechisme, en Alsace, Lorraine, DOM et TOM, et plus largement dans tous les pays ou une « presence catholique » se trouve, sans aller jusqu’au « missionnaires » heureux de toutes ces catastrophes dans le monde leur permettant d’evangeliser des gens au bout du rouleau, dans un moment de douleur et de doute (pas folle la guepe), comme cela se fait pres de nous en Algerie depuis plus de 10 ans entre autre(j’ai vu en Tunisie que l eglise payait ceux qui se convertissaient).
    Nous avons toujours appris: »il est ne le divin enfant » depuis la maternelle, et les enfants apprennent encore cette chanson OBLIGATOIRE dans les classes primaires(j ai verifie 2ans de suite).
    Donc cela prouve toute l’hypocrisie derriere cette « affaire », si quelqu’un veut manger du porc libre a lui d’aller ou il veut, s’il n y en a pas dans un restaurant, la personne n’a qu’a en choisir un autre.
    Un des vrais problemes est que des produits dits Hallal , ne doivent pas etre cuisines ni avec , ni a cote, ni avec les memes ustensiles que des produits non Hallal.Nous avons tous connu le camion de pizza qui vous faisait une pizza « Hallal », juste apres avoir fait une jambon fromage, la reside la vraie hypocrisie, mais cela contentait les commercants malhonnetes du moment qu’il y avait du chiffre en plus, le cote religieux etait dissous dans l’argent.
    certains en font une montagne, mais ne font rien contre les « restau » vegetariens, casher ou que sais je.
    Je croyais qu’une des principales regles du commerce residait dans l’offre, et surtout dans la diversite de celle ci; Si reellement la CDC est actionnaire, ce n’est que consideration envers une partie de la population qui elle aussi paye ses impots et est impliquee dans la vie de ce pays, n’y aurait elle pas droit, ou doit elle toujours suivre celui qui (au choix).
    les paroles des politiques ne sont dites que dans ce contexte que sont les « regionales », mais le plus derangeant c’est ce faux cote Jeanne d’Arc, « defendons la republique contre ces impies » qui ne meritent pas de decider par eux meme, mais doivent rester sous notre coupe, c’est la que ca en devient raciste et meprisant, sous couvert d’un clientelisme aux relents nauseabonds, qui ne manquera pas de rassembler a droite comme a gauche , tout ce que notre pays compte de plus raciste.

  3. Noémie

    Voici une brève Associated Press qui va vous interesser.
    Cordialement, Noémie.
    http://fr.news.yahoo.com/3/20100221/tfr-quick-viande-halal-amara-duflot-56633fe.html
    La secrétaire d’Etat à la Ville Fadela Amara et la secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot ont regretté dimanche la polémique concernant les huit restaurants Quick qui expérimentent la vente exclusive de hamburgers halal.
    « Aux dernières nouvelles, Quick n’est pas un service public. (…) Nous parlons bien ici d’une entreprise privée, qui veut occuper un marché pour faire du business », souligne Fadela Amara dans un entretien dimanche au « Journal du Dimanche », trouvant « exagérée et dangereuse » la réaction du maire de Roubaix, René Vandierendonck, qui a porté plainte contre Quick pour discrimination.
    « Dans cette affaire de fast-food, on mélange, à tort, communautarisme et diversité », juge la secrétaire d’Etat, estimant que cette polémique « crée la confusion ». « Le communautarisme, c’est autre chose. Le voile intégral, par exemple, ça, c’est un véritable scandale », assure-t-elle. Le problème, selon Mme Amara, c’est surtout « la non-acceptation par ses élites de la diversité de ce pays ».
    Pour Cécile Duflot, cette polémique a des « relents islamophobes ». « Franchement, c’est la liberté du commerce. Il est où le problème? », a-t-elle déclaré sur Radio J. « Il y a des restaurants à Paris qui servent uniquement des repas casher », a-t-elle ajouté, « personne n’est choqué qu’il y ait des Franprix casher, moi non plus, et on peut très bien choisir d’aller faire ses courses là, ou d’aller (…) ailleurs ».
    « Le problème, il est dans le discours (…) instillé depuis quelques mois, sinon quelques années en France, qui est de systématiquement stigmatiser ce qui a partie liée soit avec la religion musulmane, soit avec une partie de l’histoire de l’immigration en France », a-t-elle regretté. AP

  4. Alain RABIER

    Je ne vois pas où est le problème : il est tout à fait possible de consommer le même hamburger qu’auparavant, sauf qu’il est accessible à un plus grand nombre de consommateurs. De plus, il me semble qu’une viande hallal recoupe toutes les contraintes de préparation d’une viande casher, ce qui permet de rassembler toutes les exigences culinaires dans un même aliment.

Les commentaires sont fermés.