Seine-Saint-Denis : Une fusillade à Saint-Ouen fait deux morts

de | 2009-09-27

Seine-Saint-Denis : Une fusillade à Saint-Ouen fait deux morts - image  on http://www.billelouadah.fr

Deux jeunes gens ont été tués samedi après-midi dans une fusillade à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, apprend-on auprès de la préfecture de police.
  
D'après les premiers éléments de l'enquête, il s'agirait d'un règlement de comptes lié à un trafic de stupéfiants, a-t-on précisé.
  
La fusillade s'est produite dans le quartier Arago, où un jeune avait été tué par arme à feu le 13 juillet.
 
Un homme de 25 ans a été retrouvé mort dans la rue à 16h10 avec une arme de poing à proximité. Un deuxième jeune majeur est mort peu après à l'hôpital Bichat, dans le nord de Paris, où il avait été transporté.
  
L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis.
  
Source : Reuters – Le 27 09 2009

Une réflexion au sujet de « Seine-Saint-Denis : Une fusillade à Saint-Ouen fait deux morts »

  1. ChroniquesMaBanlieue

    Mes condoléances aux familles des victimes.
    Mes pensées surtout aux habitants de Saint-Ouen qui n’en peuvent plus de cette situation, de cette impunité totale.
    Habitante du Vieux Saint-Ouen depuis 6 ans (le quartier où un jeune est décédé le 13 juillet dernier, suite à l’affrontement entre 2 bandes rivales pour des territorialité de drogues) et responsable associative, je vous confirme que le trafic de drogue et les incivilités routières associées sont dangereusement en hausse à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis.
    Avec la montée des trafics, nous constatons en effet la montée des incivilités routières : rodéos en tout genre en quad et autres motos et mini-motos sur les trottoirs, grillant les feux rouges, refusant les priorités, au mépris de la sécurité et de la tranquillité de tous.
    Nombreuses sont les mamans du Vieux Saint-Ouen, qui comme moi n’osent pas envoyer leurs enfants chercher du pain, de peur de ne pas les voir revenir vivants ou entiers.
    Certes la Police Nationale dispose malheureusement de moins d’effectif par habitant dans le 93 que dans Paris, mais cela n’explique pas tout.
    Tant que la municipalité PC-PS de Saint-Ouen ne donnera pas les moyens suffisants à sa police municipale et continuera à faire de la sécurité un thème réservéà la droite, alors qu’il concerne le quotidien de nous tous, quelles que soient nos origines, nous les habitants continueront à souffrir de ce sentiment de totale impunité pour les délinquants.
    A l’heure où l’on fait une grande publicité pour la police du Grand Paris, comment expliquer qu’à 15 minutes de l’Elysée ou de l’Etoile, tout soit permis ? En toute impunité ?
    Saint-Ouen compte 40% de logements sociaux en moyenne et seulement 20% de propriétaires occupants – Mais 80% de logements sociaux pour le quartier Vieux Saint-Ouen, où toutes sortes de trafics sont en hausse.
    La paix urbaine et la mixité sociale ne sont certes pas des affaires de statistiques, toutefois en tant que maman et citoyenne, je m’inquiète profondément pour l’avenir du 93 au sein du Grand Paris.
    Ce Grand Paris dont on nous parle tant, permettra-t-il de recoudre enfin les blessures urbaines et de rééquilibrer nos territoires ?
    Comme le disait si bien Michel Rocard : « on ne peut pas acceuillir toute la misère du monde, mais chacun doit y prendre sa part ».
    J’invite donc les élus et les habitants des villes qui refusent de respecter la loi SRU sur les 20% de logements sociaux (comme un minimum acceptable, n’est-ce pas Madame le Maire de Saint-Ouen…) à s’interroger :
    – quelle société voulez-vous ?
    – quel avenir pour ces enfants, nos enfants, vos enfants de la République, qui a quelques minutes de l’Assemblée nationale ou de la place de la Bastille, ont dix fois moins de chance de prendre l’ascenseur social ?

Les commentaires sont fermés.