Régionales Ile-de-France 2010 : Valérie Pécresse ne s’avoue pas vaincue

de | 2010-02-14

Régionales Ile-de-France 2010 : Valérie Pécresse ne s’avoue pas vaincue - image  on http://www.billelouadah.fr Parka vert olive, jeans et chaussures de marche, Valérie Pécresse avale une gorgée de café pour se réchauffer. La chef de file UMP en Ile-de-France fait campagne par – 3°C hier matin sur le marché de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) au côté de Roger Karoutchi, Frédéric Lefebvre et Patrick Ollier, le maire de Rueil. Selon notre sondage CSA, la ministre de la Recherche serait sévèrement battue, au second tour, par le président PS sortant, Jean-Paul Huchon.
  
Pourtant elle garde un sourire optimiste. « C’est difficile, mais il nous reste quatre semaines pour convaincre et démasquer le bilan de Huchon. On peut gagner. Les idées neuves sont chez nous. » Dans son équipe, on note le bon score du premier tour (34 %). « Les sondages de second tour, aujourd’hui, ne veulent rien dire », tranche Lefebvre. Reste qu’à un mois du scrutin, Pécresse, qui peine à dynamiser sa campagne, est toujours critiquée dans sa propre famille politique.
  
La multiplication des échos (vrais ou faux) sur les difficultés de la candidate a fini par agacer Sarkozy lui-même. Lors d’une réunion à l’Elysée, le 20 janvier, le chef de l’Etat s’est dit exaspéré par ceux qui tirent ainsi contre leur camp. « Il y a eu le problème du renouvellement des listes, car je m’étais engagée à faire émerger la jeune génération mais, aujourd’hui, les rangs sont ressoudés », assure Pécresse. Vraiment ? Lundi dernier, lors d’une réunion des dirigeants de l’UMP, l’un d’eux ironisait : « En Ile-de-France, on n’éclaire pas le fond des salles pour ne pas montrer que ce n’est pas plein. » C’est inexact, car il y a plutôt du monde dans les meetings, mais la réflexion est révélatrice de l’ambiance qui règne au sein de la campagne.
 
Karoutchi, battu par Pécresse lors de la primaire UMP et n°3 sur la liste dans les Hauts-de-Seine, jure être mobilisé. Mais il a longtemps traîné les pieds. Le 14 janvier, il a raté le premier meeting de Pécresse à Meaux, chez Jean-François Copé. Tous les députés de Seine-et-Marne, eux, étaient là. Avant la réunion, ils attendaient d’ailleurs la candidate pour une rencontre prévue dans une pièce attenante. « Valérie est arrivée au dernier moment et s’est rendue directement dans la salle sans passer nous voir, raconte un parlementaire.
  
Elle est compétente, mais il lui manque une dimension affective. Il faut qu’elle se lâche, qu’elle aille vers les gens et s’appuie davantage sur les élus. » « Les élus sont pleinement associés, réplique un proche de Pécresse. Valérie sait très bien que la campagne ne peut se faire sans eux. »
 
Et puis il y a eu les couacs. A la veille de valider les listes, le changement de chef de file en Seine-Saint-Denis (Patrick Toulmet, président de la chambre des métiers, cédant sa place au syndicaliste policier Bruno Beschizza) a été du plus mauvais effet. Pour son premier déplacement, le 31 janvier, Beschizza distribuait des tracts où Toulmet était encore présenté comme tête de liste !

Pécresse a corrigé certaines erreurs. A Meaux, elle lisait son discours. Elle parle désormais sans notes. Elle doit encore améliorer ses talents oratoires, mais sa détermination est intacte. Et elle y croit. Il lui reste moins de quatre semaines pour mobiliser son camp et convaincre qu’elle peut gagner.
 
Source : Le Parisien – Didier Micoine – Le 14 février 2010

2 réflexions au sujet de « Régionales Ile-de-France 2010 : Valérie Pécresse ne s’avoue pas vaincue »

  1. Alain RABIER

    Que des jeunes dans la salle.

  2. sisimayonaise

    Je crois que l’Île-de-France à besoin d’une personalité comme Valérie Pécresse pour redevenir dynamique. De toute façon, on n’a pas trop le choix, le bilan d’Huchon est trop mauvais à tous les niveaux.
    Et puis, on sait trés bien qu’une grosse personalité politique au niveau national, a fortiori membre de la majorité présidentielle; est parfaitement placée pour faire avancer les dossiers et pour obtenirde l’aide de l’Etat…

Les commentaires sont fermés.