Régionales Ile-de-France 2010 : « la bataille des programmes UMP, PS et Verts »

de | 2010-02-06

Le programme de Valérie Pécresse

Régionales Ile-de-France 2010 : – Une voie supplémentaire pour rendre le trafic plus fluide.

Cette voie prise sur l'espace existant des grands axes routiers, sans toucher à la voie de sécurité, sera destinée aux bus rapides banlieue-banlieue, aux taxis, au covoiturage ou aux voitures propres.
Dix-sept tronçons seraient concernés pour la prochaine mandature sur l'A 86 et l'A 104. Le coût est évalué à 1 milliard d'euros à partager entre des fonds privés, l'État et la région.

- Passer de 6 zones à 2 zones dans les transports en commun.

Lancer un plan d'urgence pour la qualité de service et offrir des tarifs plus simples et plus justes en se penchant sur les aberrations tarifaires.

- Un million d'emplois avec le Grand Paris.

Des emplois créés par le développement de onze territoires stratégiques sur le territoire francilien.

- Financer 5000 emplois de surveillants tuteurs.

Ces emplois destinés à renforcer l'encadrement dans les lycées seront financés par les crédits correspondants aux 5000 emplois tremplins prévus dans le budget de la région mais qui n'ont pas été créés.

- Construire 70000 logements par an.

Valoriser les terrains et inciter les maires à construire en respectant une vraie mixité de l'habitat.


Le programme de Jean-Paul Huchon

  
Régionales Ile-de-France 2010 : – Consacrer un milliard d'euros à la santé.

Financer un grand plan de rénovation des urgences, aider à l'installation des jeunes médecins où ils manquent et mettre en oeuvre un pass contraception pour les jeunes qui seront par ailleurs soutenus dans le financement de leur mutuelle santé.

  
- Étendre le bénéfice de la carte imagine R à tous les jeunes non salariés de moins de 26 ans.

Les transports seront aussi gratuits pour les jeunes en insertion.

- Arriver à l'heure, sans fatigue et sans stress.

En matière de tarification des transports, ne pas proposer un tarif unique mais opter pour une tarification sociale. Permettre par ailleurs la libre utilisation du pass Navigo le week-end sur toute la région.

- Constituer une équipe de 500 éco-compagnons.

Des professionnels spécialement formés pour aller à la rencontre des Franciliens et des entreprises pour établir avec eux des diagnostics en matière d'environnement.


Le programme de Cécile Duflot

  
Régionales Ile-de-France 2010 :
– Un plan mobilisation emploi.

170 000 emplois par la conversion écologique dont 30 000 emplois dans l'industrie ; 100000 emplois grâce à la rénovation/isolation à basse consommation des logements et le développement des transports collectifs et 40000 emplois dans le secteur de l'économie sociale et solidaire.


- Un «pass vert» transports à tarif unique : 65 euros.

Objectif : construire un sentiment d'appartenance à un même territoire et répondre aux injustices en termes de mobilité.

- Créer 3 000 emplois de « médiateur de la tranquillité publique ».

Plutôt miser sur du personnel qualifié que sur une technologie inefficace et coûteuse.

- Convertir 10 % des terres céréalières en exploitations maraîchères, fruitières ou d'élevage biologique.

Une mesure qui permettrait d'augmenter de 30 % le nombre d'emplois de la filière agricole dans la région. Protéger en particulier les terres agricoles du plateau de Saclay.
  
Source : Le Figaro (Article et Photos) – Sophie de Ravinel – Le 4 février 2010