Régionales IDF 2010 – Interview vidéo de Bruno Beschizza : Un flic tête de liste dans le 93

de | 2010-02-14

On les croyait établies, pliées mais vendredi Valérie Pécresse surprend et change les listes UMP en Seine-Saint-Denis. Exit Patrick Toulmet, président de la chambre des commerces, ce sera désormais Bruno Beschizza, policier de 42 ans qui mènera la liste 93.
    
A la fédération  UMP de Seine-Saint-Denis, les mécontents dégainent rapidement.  Eric Raoult, député maire de Raincy et déçu de n’avoir jamais figuré sur les listes commente : «Pécresse c’est la rudesse, il vaudrait mieux que ce soit la tendresse». Le Parisien et lemonde.fr relaient le commentaire de proches d’Eric Raoult qui dénoncent le « parachutage » d’amis de Valérie Pécresse.  Chez les militants de la fédération on s’avoue « perplexes » de cette liste sur laquelle ne figure pas de nom célèbre.
  
Une surprise la nomination de Bruno Beshizza ? Pas vraiment car la décision est prise depuis l’été.  Bruno Beschizza attendait la fin des élections syndicales dans la police pour devenir tête de liste. Il faisait en effet campagne jusqu’à vendredi auprès de Synergies Officier. Patrick Toulmet, l’ancienne tête de liste maintenant rétrogradée au troisième rang connaissait le scénario qui lui avait été annoncé dès le début, et il avait déjà rencontré Bruno Beschizza pour des réunions de travail.
  
Un peu cliché un policier tête de liste dans le 9-3 ? « « Oui, tout à fait ! » s’exclame Patrick Toulmet rieur. Le choix relève surtout de la stratégie électorale : « Il faut faire voir à l’électorat trop à droite qu’il ne faut pas être au Front National pour traiter des problèmes de sécurité, » explique le président de la chambre du commerce du 93.
   
Sans carte à l’UMP, simplement sympathisant, Bruno Beschizza se présente comme issu de la société civile, à l’image de l’ancienne tête de liste Patrick Toulmet. Et il réfute les accusations de parachutage : il a grandi en Seine-Saint-Denis, à Montreuil sous bois. « Je suis un gosse qui est sorti des HLM », commente-t-il.  La nouvelle tête de liste refuse de commenter la polémique lancée par Eric Raoult : « je ne veux pas rentrer dans les débats politico-politiciens », dit-il avant d’ajouter « je suis peut-être trop angélique, je vais peut-être me prendre des coups».
  
Source : Ramdam en Région - Flora Genoux et Anaïs Cordoba – Le 4 février 2010

Une réflexion au sujet de « Régionales IDF 2010 – Interview vidéo de Bruno Beschizza : Un flic tête de liste dans le 93 »

  1. Alain RABIER

    Bruno Beschizza a la philosophie de la rencontre et du dialogue : ‘Salut les gars, vous avez vos papiers?’

Les commentaires sont fermés.