Régionales 2010 : la gauche confirme son avance (Sondage TNS-Sofres)

de | 2010-02-05

Le cumul des intentions de vote en faveur des listes de gauche et d'extrême gauche au premier tour est supérieur au score de la droite, selon une enquête d'opinion publiée jeudi. L'intérêt pour le scrutin de mars prochain est pour l'instant assez faible.

   

Les résultats du dernier sondage* TNS Sofres en vue des régionales ont de quoi inquiéter l'UMP. Rendus publics jeudi, ils donnent le cumul des voix de gauche et de l'extrême gauche en tête au premier tour avec 53,5% des intentions de vote.

  
Si l'UMP, créditée de 31% des intentions de vote, est donnée gagnante face au seul PS, qui récolterait 27% des suffrages, elle ne disposerait pas de réserves de voix suffisantes pour s'imposer face à une coalition de gauche. En misant sur un report des votes divers droite (1%) et Front national (8,5%), la droite ne collecterait que 39,5% des voix.

   

Dans le détail, les listes de la gauche parlementaire obtiennent quant à elles 47% d'intentions de vote. Les listes PS totalisent 28%, celles d'Europe Ecologie 13% et celles du Front de gauche – Parti communiste et Parti de gauche – 6%. Ces listes réaliseraient ainsi un score supérieur à celui de mars 2004 : au premier tour des élections régionales, ces listes avaient totalisé 40,3% des voix, contre 36,63 % pour celles de droite.

   

Vers un vote sanction ?

   

De leur côté, les listes du NPA d'Olivier Besancenot sont créditées de 3,5% des intentions de vote, et celles de Lutte ouvrière de 3%. A noter aussi le score très faible attribué au MoDem, crédité de 4% des intentions de vote.

  

Autre information du sondage : le relatif désintérêt des électeurs pour le scrutin. 45% se disent intéressés par les élections, contre 55% qui se déclarent peu ou pas du tout intéressés. Quelques 22% des sondés n'ont d'ailleurs pas exprimé d'intention de vote.

  

Si 48% des sondés affirment que leur opinion à l'égard du président de la République et du gouvernement n'aura pas d'influence sur leur vote, certains Français comptent tout de même profiter de ces élections pour envoyer un signal à l'exécutif. Quelque 31% des sondés affichent ainsi leur intention d'exprimer leur désapprobation à l'égard de l'éxécutif à l'occasion de ces régionales. Ils ne sont que 15% à déclarer au contraire vouloir exprimer leur appui au chef de l'Etat.

    
* Sondage réalisé les 1er et 2 février par téléphone auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de l'ensemble de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 
 
Source : Le Figaro avec AP – Le 04 février 2010

2 réflexions au sujet de « Régionales 2010 : la gauche confirme son avance (Sondage TNS-Sofres) »

  1. Aurel

    Il faut que les listes PRG et Europe Ecologie devancent certaines du PS en particulier en Ile de France.

  2. kub

    40ans de l umps ca suffit ils ont coule la france le front national

Les commentaires sont fermés.