Propos sur les minarets : Pascal Clément dément, Nora Berra persiste

de | 2009-12-24

 

La secrétaire d'Etat aux Aînés Nora Berra avait quitté la réunion des députés de la majorité à l'Assemblée, mardi, choquée par les déclarations «anti-laïques» de l'ancien Garde des Sceaux Pascal Clément. Lequel récuse la version de cette dernière.

  

Elle voulait «donner un signal fort», «en tant que ministre et surtout respectueuse de cette règle fondamentale de notre République». Au lendemain de son départ avec fracas de la réunion du groupe UMP à l’Assemblée, la secrétaire d’Etat aux Aînés, Nora Berra s’est expliquée, ce matin, sur Europe 1, choquée par les propos tenus par le député Pascal Clément sur les minarets en France. Celui-ci, revenant également sur l’incident de la veille, a de nouveau démenti avoir déclaré que «le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France».

   

Selon plusieurs participants à cette réunion à huis clos, l’ancien ministre de la Justice, Pascal Clément, a estimé, à l’occasion de ce débat interne, que «le jour où il y aura autant de minarets que de cathédrales en France, ça ne sera plus la France».

   

En entendant cette déclaration, Nora Berra s’est levée et a quitté la salle Colbert en lançant, d’après son entourage: «Qu’un ancien garde des Sceaux tienne ces propos anti-laïcs dans une enceinte symbole de la République comme l’Assemblée nationale, c’est insupportable! C’est ça la démocratie?» De mémoire de députés UMP, c’est la première fois, depuis 2007, qu’un ministre claque la porte de la réunion du groupe.

   
Source : AFP – Le 23 décembre 2009