Présidentielle 2012 : « Une vingtaine de sénateurs appelle au rassemblement aux côtés de Bayrou »

de | 2012-03-08

Présidentielle 2012 :
Dix huit sénateurs ont lancé, mercredi 7 mars, un appel à se rassembler aux côtés de François Bayrou et à voter pour lui à l'élection présidentielle.

"Sénateurs, membres de la famille de pensée centriste, défenseurs des valeurs de solidarité, de liberté, de responsabilité, attachés à la cause européenne, nous soutenons François Bayrou", ont annoncé ces parlementaires à l’issue d’une réunion de travail avec le candidat à la présidence de la République et une partie de son comité stratégique. Ils appellent à se "mobiliser pour permettre" au député des Pyrénées-Atlantiques "d'accéder au second tour" car, disent-ils, "nous savons bien qu'au second tour, quel que soit son concurrent, c'est lui qui sera élu". 

Pour les signataires de l'appel, "l'endettement public, le déficit, la montée du chômage, les dysfonctionnements de l'Etat" appellent aujourd'hui à un "redressement salutaire qui résultera d'un effort collectif répondant au respect d'une exigence de vérité et de courage". "Les priorités du projet de François Bayrou répondent à nos attentes", disent-ils, citant en exemple la volonté du leader centriste de favoriser le "produire en France" et l'éducation, de "moderniser les relations sociales", de "réformer nos institutions et la gouvernance publique pour rétablir la confiance dans la démocratie" et de "donner corps à une intégration politique européenne". 

"François Bayrou se tient à l'écart des propos clivants, de la culture des antagonismes. Il a vocation à rassembler les Français au-delà des frontières partisanes. A ses côtés, nous voulons remettre la France et l'Europe d'aplomb", concluent les élus. 

"La France a besoin de compréhension, de volonté et d'unité" 

"Ils viennent d’horizons différents, certains de l’Union centriste, d’autres de l’UMP, d’autres des indépendants. Un certain nombre d’entre eux a le sentiment que se reconstitue la grande famille du Centre. D’autres, Gaullistes disent qu’ils retrouvent là les valeurs qui sont les leurs. D’autres, du centre-gauche, pensent que c’est la seule réponse aux difficultés, en particulier économiques, du pays. D’autres qui sont indépendants jugent qu’il y a là quelque chose de précieux", a pour sa part souligné François Bayrou. 

Pour le candidat à la présidence de la République, "le point commun de ces femmes et de ces hommes, c’est qu’ils pensent que la situation est suffisamment grave pour que nous nous réunissions autour d’objectifs parfaitement clairs pour les Français". "Si vous regardez d’un côté la multiplication des clivages violents, et de l’autre la multiplication des illusions, vous voyez que la France a besoin de compréhension, de volonté et d’unité pour avancer. C’est le courant que nous formons, pas seulement pour l’élection présidentielle, mais pour l’avenir du pays. Il y a là la volonté de porter un projet pour les Français qui nous amène à voir les choses différemment", a-t-il développé. 

"Ces élus, porteurs chacun de compétences importantes, sont là pour que les Français comprennent et choisissent un avenir qui puisse enfin leur permettre de sortir de l’angoisse du surendettement et qui soit dans la crise le projet par lequel ils retrouvent l’optimisme", a conclu le député des Pyrénées-Atlantiques.

Les signataires sont : Philippe Adnot (Aube), Jean-Paul Amoudry (Haute-Savoie), Jean Arthuis (Mayenne), Pierre Bernard-Reymond (Hautes-Alpes), Jean Boyer (Haute-Loire), Marcel Deneux (Somme), Yves Detraigne (Marne), Nathalie Goulet (Orne), Jacqueline Gourault (Loir-et-Cher), Joël Guerriau (Loire-Atlantique), Pierre Jarlier (Cantal), Jean-Jacques Lasserre (Pyrénées-Atlantiques), Claude Merceron (Vendée), Christian Namy (Meuse), Yves Pozzo di Borgo (Paris), Henri Tandonnet (Lot-et-Garonne), Jean-Marie Vanlerenberghe (Pas-de-Calais) et François Zocchetto (Mayenne).

Faites entendre votre voix !

 Rejoignez les volontaires de la campagne !

Source : Bayrou.fr – Le 7 mars 2012