Présidentielle 2012 : Borloo s’y voit déjà

de | 2011-06-23

Présidentielle 2012 : Borloo s'y voit déjà - image  on http://www.billelouadah.fr
Jean-Louis Borloo
multiplie les sorties et a déjà commencé sa campagne. Alors qu'il était invité au Grand Journal de Canal Plus, mercredi soir, le président du Parti radical a expliqué avoir déjà une idée sur le nom de son Premier ministre.

Il y pense. Beaucoup. De plus en plus même. Alors que certains membres de l'UMP continuent à penser que Jean-Louis Borloo ne se présentera pas à l'élection présidentielle de 2012, le président du Parti radical poursuit son chemin. L'homme trace la campagne et brouille les pistes. Avec plaisir. Invité mercredi soir de Michel Denisot dans le Grand Journal de Canal Plus, Jean-Louis Borloo a indiqué qu'il avait déjà en tête «une idée» sur le nom de son Premier ministre s'il remportait l'élection présidentielle. Toutefois, l'ancien maire de Valenciennes n'a pas confirmé formellement sa candidature.

Alors à quoi joue-t-il ? A droite, certains parlementaires ont leur idée sur la question. « Il est normal que Jean-Louis (Borloo) se démarque de l'UMP. Il n'a pas  encore digéré que le président de la République ne l'ait pas nommé Premier ministre. Mais il reviendra le moment venu et ne se présentera pas à l'élection présidentielle. C'est écrit d'avance» explique l'un d'eux. En attendant, Borloo garde le mystère et fait comme si.

Toujours sur le plateau de Canal Plus, quelques minutes auparavant, le patron des radicaux avait lâché, à propos de sa candidature, «je n'irai que si je pense que c'est bon pour le pays » en précisant «le jour où je me déclarerai, il ne manquera pas un bouton de guêtre». Donc officiellement, Jean-Louis Borloo n'est pas encore candidat.

A droite et au centre droit, ça se bouscule…

Ce qui n'est pas le cas de Christine Boutin. La présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD) a officielllement annoncé mercredi en Seine-Saint-Denis sa candidature à la présidentielle de 2012 disant, «aujourd'hui, la situation de la France m'oblige». Et elle n'est pas la seule puisque Dominique de Villepin devrait être lui aussi sur la ligne de départ en 2012. Hervé Morin cache difficilement ses ambitions et pense être présent. Quant à François Bayrou, il a d'ores et déjà promis qu'il allait bientôt se lancer. Autant de petits cailloux dans la chaussure de Nicolas Sarkozy…

Source : France Soir – Le 23 juin 2011