Présidentielle 2012 : « Bayrou reste le plus populaire »

de | 2012-03-12

Présidentielle 2012 : La dernière vague du baromètre de l'action politique Ipsos-Le Point confirme François Bayrou à la tête du palmarès des leaders politiques préférés des Français, devant François Hollande. Bien qu'en retrait en terme de popularité, Nicolas Sarkozy progresse notamment dans son camp, consolidant ainsi son socle électoral.

A six semaines du premier tour de l’élection présidentielle, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy poursuit sa progression : 38% des Français portent aujourd’hui un jugement favorable sur son action, soit un gain de deux points en un mois et quatre points depuis le début de l’année. Si une large majorité des Français (59%, -1 point) reste critique à son égard, le chef de l'Etat atteint aujourd’hui son meilleur score depuis février 2010, en s’appuyant davantage sur ses soutiens traditionnels, en termes sociodémographiques et politiques : il gagne en effet quatre points de bonnes opinions chez les retraités (50%, son meilleur score depuis janvier 2010) et quatre points auprès des sympathisants UMP (91%, son meilleur résultat depuis 4 ans). Nicolas Sarkozy consolide ainsi son socle électoral : il recueille aujourd’hui 84% de bonnes opinions (+8 points) chez ses électeurs du premier tour de l’élection présidentielle de 2007, et, signe encourageant dans la perspective du second tour de la prochaine présidentielle, chez ceux qui avaient opté pour Jean-Marie Le Pen en 2007 (51%, +10 points). Notons toutefois que, malgré ses dernières visites d’usines en difficulté, le candidat de la majorité peine toujours à convaincre les ouvriers (28% ; -1 point).

Le record de popularité de Nicolas Sarkozy dans son camp tranche avec le recul des avis favorables sur bon nombre de personnalités du gouvernement, au premier rang desquellesFrançois Fillon, en baisse de 3 points chez les sympathisants UMP (87%), et d'1 point sur l'ensemble de l'échantillon (42%). Cette baisse reste toutefois contenue, par rapport à ce que l'on mesure, toujours chez les sympathisants UMP, pour François Baroin (58% d'avis favorables, -15 points), Laurent Wauquiez (35%, -11), Alain Juppé (77%, -10) ou encore Bruno Le Maire (35%, -10 points également)… Les électeurs de droite souhaiteraient peut-être davantage les voir en première ligne de la campagne, à l’image de Nathalie Kosciusko-Morizet qui, à 66%, progresse de 2 points.

 Pas de changement en revanche aux premières places du palmarès des personnalités politiques établi sur l'ensemble des Français. Toujours en tête, François Bayrou progresse même de 5 points pour atteindre 60% d’avis favorables, son plus haut niveau depuis mars 2007. Le président du MoDem retrouve ses électeurs de 2007 (95% de jugements positifs, +6 points), même si l'effet "vote utile" profite à François Hollande et entrave sa progression en termes d’intentions de vote. Il n'empêche, son discours anti-bipolarisation semble porter, puisque François Bayrou progresse également chez les sympathisants du FN (63%, +14 points). De même, sa stratégie de prise de distance vis à vis de la majorité lui vaut une hausse de 10 points chez les sympathisants du PS (à 64%), qui l'emporte sur la baisse de 5 points auprès des proches de l’UMP (58%).

Deuxième du classement général avec 53% de bonnes opinions (+1 point), François Hollande est surtout en hausse chez les sympathisants socialistes, auprès desquels il obtient 91% de jugements favorables (+2 points), un record depuis son entrée dans ce baromètre. Notons par ailleurs que, dans l’optique du second tour de l’élection présidentielle, le candidat socialiste gagne 8 points d'avis favorables chez les sympathisants du Front de gauche (82%) et 9 points chez les électeurs de François Bayrou de 2007 (à 68%, contre 28% pour Nicolas Sarkozy). Le Top 5 des personnalités préférées des Français se complète de Christine Lagarde en troisième position (51%, +3 points après les derniers événements en Grèce), suivie d’Alain Juppé (50%, -1 point) et de Bertrand Delanoë (49%, +1 point).  

Parmi les autres personnalités candidates à l’élection présidentielle, on notera qu'avec 27% d’opinions positives, Marine Le Pen recule d’un point pour tomber au niveau le plus faible depuis l’été dernier, tout en battant dans le même temps un nouveau record de popularité chez les ouvriers (53%, +6 points). Jean-Luc Mélenchon reste quant à lui stable à 38% d’opinions positives, tandis qu'Eva Joly recule une nouvelle fois (27%,-2 points). Signe de la fragilisation de sa candidature, la candidate écologiste ne recueille le soutien que de 52% des sympathisants Verts (-7 points), ces derniers étant aujourd’hui 50% (+6 points) à porter un jugement favorable sur Jean-Luc Mélenchon et 69% (+3 points) à avoir une bonne opinion de François Hollande…

Source : Ipsos – Le 12 mars 2012