Pollution: une nappe d’hydrocarbures de 40 km repérée au sud-est de la Corse

de | 2008-08-11

Pollution: une nappe d'hydrocarbures de 40 km repérée au sud-est de la Corse - image afp_2 on http://www.billelouadah.fr   Marseille (AFP) – Une nappe d’hydrocarbures de 40 km de long sur une centaine de mètres de large a été repérée jeudi après-midi au large de Solenzara (sud-est de la Corse), a-t-on appris auprès de la préfecture maritime.
La nappe est distante de 8 à 10 km des côtes et le vent tend à l’éloigner du rivage, a-t-on précisé de même source.
   
"La forme de la nappe, son orientation nord-sud, son type avec un peu de couleur et beaucoup d’irisation, laissent penser à un dégazage de soute d’un bâtiment", a ajouté un porte-parole de la préfecture.
   
Aucune indication n’a été fournie sur l’origine de la pollution. La nappe est en cours de dilution et le dégazage peut être ancien, a-t-on souligné.
Un bâtiment de dépollution de la Marine nationale, La Carangue, a aussitôt appareillé de Galeria (nord-ouest de l’île) et devrait être sur zone vendredi matin.
En début de semaine, La Carangue, qui effectue des opérations de brassage mécanique, était déjà intervenu pour disperser une nappe de pollution dans le golfe de Galeria, non loin de la réserve naturelle de Scandola.
Cette pollution était due au déversement dans la mer d’eaux usées issues d’un nettoyage de fonds de cale. Détectée dimanche, elle n’était plus visible lundi après l’intervention de La Carangue.
   
   Dans un communiqué, le ministre de l’Ecologie, Jean-Louis Borloo, et la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, ont condamné "fermement" les dégazages en mer et indiqué que des "mesures significatives contre ces actes de pollution illégaux" étaient mises en place, en particulier et "dans les prochains jours un dispositif de surveillance aérienne renforcé, y compris la nuit".
Des "instructions ont été passées pour une application stricte du droit", ajoutent-ils en soulignant qu’une consigne "de verbalisation systématique dès le moindre indice" a été donnée.
M. Borloo avait annoncé fin juillet à Hyères (Var) le renforcement des moyens de contrôle nocturnes en Méditerranée pour lutter contre les dégazages sauvages.
   
Source : AFP – Jeudi 7 août 2008