Politique Seine-Saint-Denis : « Daniel Goldberg lance la bataille des législatives »

de | 2011-06-03

Il est le premier à dégainer. Le député socialiste Daniel Goldberg, qui tient ces jours-ci des réunions de compte rendu de mandat*, se positionne pour les élections législatives de 2012. Première victime du redécoupage électoral, puisque sa circonscription disparaît (la troisième, qui regroupait Aubervilliers-La Courneuve-Le Bourget), il se déclare d’ores et déjà candidat sur la nouvelle 6e circonscription (Pantin-Aubervilliers).

Un « déchirement » pour cet élu et une source de tensions au PS

Le nouveau découpage électoral, promulgué le 23 février dernier, prévoit un ratio moyen de 125000 habitants par circonscription. En Seine-Saint-Denis, cela se traduit par la perte d’un député sur treize et le remodelage de 7 circonscriptions (voir carte). Celle de Daniel Goldberg, 45 ans, est démantelée : Le Bourget, ville Nouveau Centre, sera rattaché à la 5e circonscription, celle du député-maire (NC) de Drancy Jean-Christophe Lagarde. La Courneuve, ville PC, rejoindra la 4e circonscription, détenue par la communiste Marie-George Buffet. Et Aubervilliers, la socialiste, sera regroupé avec Pantin, également PS, qui dépend d’une circonscription aujourd’hui détenue par Claude Bartolone (PS).

Un nouveau découpage problématique pour le PS

Pour les socialistes, ce redécoupage n’obéit à aucune logique démographique et s’est fait à leur détriment, en renforçant les positions des députés UMP et PC. « Cela va à l’encontre de l’intérêt des habitants, déplore Daniel Goldberg, par ailleurs conseiller municipal à La Courneuve. L’histoire d’Aubervilliers et de La Courneuve est intimement liée. Elles ont en commun un conservatoire régional, la gare RER, elles font partie de la même communauté d’agglomération. Il est aberrant de les séparer. » C’est surtout problématique pour le PS. Car si Daniel Goldberg est candidat sur la circonscription de Bartolone, où ira ce dernier? Contacté, Claude Bartolone ne souhaite pas pour l’heure s’exprimer. Mais, dans un courrier adressé à Martine Aubry, daté du 26 avril, que nous nous sommes procuré, Philippe Guglielmi, le premier secrétaire fédéral PS du 93, et les maires de Bondy, Romainville, des Lilas et du Pré-Saint-Gervais indiquent très clairement leur souhait de voir Claude Bartolone continuer à les représenter à l’Assemblée nationale. En privé, d’ailleurs, ce dernier répète à l’envi qu’il est très attaché aux Lilas et au Pré-Saint-Gervais, dont il fut maire. Claude Bartolone pourrait alors être candidat sur la nouvelle 9e circonscription : Les Lilas et Le PréSaint-Gervais, Noisy, Romainville, Bondy-Nord-Ouest. Quid alors d’Elisabeth Guigou, élue sur l’actuelle 9e qui regroupait Bondy, Noisy-le-Sec et Romainville? Dans leur courrier, ces quatre maires et le PS départemental suggèrent qu’elle aille sur la nouvelle 10e circonscription (Aulnay - Bondy-Sud, Les Pavillons-sous-Bois). « Pas question, réplique Elisabeth Guigou. Plus de 70% de mon actuelle circonscription reste dans la future 9e. J’ai été largement réélue en 2007. Je suis la seule femme PS du 93. Je ne partirai pas. » Les tractations sont lancées.

Source : Le Parisien – Nathalie Perrier – Le 3 juin 2011