Aulnay-sous-Bois – P.L.U. : « L’avis de Jacques Chaussat au Commissaire enquêteur »

de | 2010-06-22

Aulnay-sous-Bois - P.L.U. : La ville d'Aulnay a une histoire et une histoire urbanistique. L'équilibre qui a été trouvé entre les zones pavillonnaires et les secteurs d'habitat collectif participe à ce charme que beaucoup de villes voisines nous envient.

Or, le projet de modification du P.L.U. tend à rompre l'harmonie existante. Réalisé dans la précipitation, avec une apparente concertation – en fait par une information donnée rapidement et de manière superficielle -, le Maire démontre qu'il veut à tout prix implanter des immeubles dans des zones, des espaces qui ne sont pas "aptes" à les recevoir.

Ainsi, l'Hôtel de Ville, les quartiers des Pavillons/Condé etc… lesquels risquent non seulement d'être "défigurés", mais aussi déséquilibrés dans la mesure où ils n'offrent pas les structures sociales, scolaires, administratives indispensables et les axes, les voies de circulation, de stationnement nécessaires.

D'une façon générale, les projets de la Ville ne répondent pas aux besoins estimés ou exprimés par la population.

La densification envisagée de manière unilatérale par le Maire semble avoir pour objet d'attirer une population "extérieure" à la ville sur un territoire dont les espaces et les infrastructures ne permettent pas de recevoir un nombre conséquent d'immeubles et d'habitants.

Qu'il faille des logements, certes oui, mais pas pour "porter" la ville d'Aulnay sous bois à 100 000 habitants. Ce chiffre a été indiqué par Monsieur le Maire dans une réunion publique il y a environ 1 an; il l'a ensuite démenti.

Les suppressions du C.O.S., de zonages,  déjà opérées, renforcent ce qui vient d'être signalé plus avant.

Par ailleurs, si la rénovation des zones industrielles et commerciales est indispensable, elle doit s'inscrire dans une réflexion globale du territoire aulnaysien, en prenant notamment en compte la question des commerces de proximité, les zones de concentration commerciale, les secteurs d'activités industrielles.

Les créations et le développement d'entreprises, les problèmes liés à l'emploi, les transports, et les axes routiers et ferroviaires doivent être inclus dans l'analyse générale de la ville d'Aulnay sous bois. afin d'apporter les solutions adaptées à la vie de l'ensemble de la population.

Enfin, il me semble utile qu'un conseil municipal "extraordinaire" puisse être consacré à ces seuls sujets dès la rentrée.

Jacques Chaussat
Conseiller municipal et général d'Aulnay-sous-Bois
  
Source : Aulnay Radical  – Le 22 Juin 2010