Parti radical d’Aulnay : des militants bafoués ?

de | 2012-06-28

Parti radical d’Aulnay : des militants bafoués ? - image  on http://www.billelouadah.fr

Des militants du Parti radical d’Aulnay nous ont fait part de leur amertume sur le fait qu’ils n’ont pas pu participer à la dernière réunion de juin au motif que celle-ci a été avancée au mardi 19 juin.
Ils déplorent ne pas avoir été informés !

Pour information, les radicaux aulnaysiens ont pour habitude de se réunir le dernier mardi de chaque mois.

Nous avons contacté Billel Ouadah et ce dernier nous a confirmé que lui et ses proches ne sont effectivement, ces derniers temps, plus conviés pour des raisons qui appartiennent à l’instance locale.

Billel Ouadah, sans vouloir polémiquer, regrette cette situation pas très honorable et y voit la conséquence de son choix de soutenir François Bayrou à la présidentielle et sur la nécessité de présenter un candidat pour défendre les valeurs du centre aux législatives suite au retrait de la candidature de Jacques Chaussat.

Selon lui, tout cela illustre l’état d’esprit de personnes qui se pensent propriétaires du Parti radical et cela en totale contradiction avec les statuts et les valeurs du Parti radical.

Billel Ouadah précise que, conformément aux statuts du Parti radical et aux engagements pris avec France Savelli (collaboratrice de Laurent Hénart, secrétaire national), il a été irréprochable aux législatives à l’égard du Parti radical.

D’ailleurs, il fait observer qu’il n’était pas candidat du Parti radical et dans sa propagande aucune mention du PRV n’y figurait.

Il rappelle que le Parti radical local et Jacques Chaussat soutenaient le candidat UMP Gérard Gaudron.

Pour conclure, Billel Ouadah donne rendez-vous en septembre prochain aux militants du Parti radical d’Aulnay où il apportera son éclairage pour que chacun d’eux puisse disposer de tous les éléments d’informations utiles pour se forger une opinion objective.

Enfin, au vu des résultats des candidats centristes (radicaux, MoDem, Nouveau Centre et Alliance centriste), Billel Ouadah se dit conscient que les querelles particulières doivent faire place au rassemblement à la seule condition que chacun soit respecté dans sa dignité.

Source : Aulnay Radical – FS – Le 27 juin 2012