«Oxygène» : Véritable outil de propagande politique et de promotion personnelle

de | 2008-10-13

«Oxygène» : Véritable outil de propagande politique et de promotion personnelle - image leparisiengw on http://www.billelouadah.fr    Dans un contexte politique local difficile et au cours d’une note précédente, nous avons à nouveau appeler les aulnaysiens à la vigilance républicaine pour que cessent les dérives socialistes en matière d’informations municipales…
 

En effet, le dernier Oxygène (N° 6) et plus particulièrement l’article relatif à l’annulation des municipales ont bafoué les règles élémentaires de la déontologie journalistique.
 
Parce que nous souhaitons une approche factuelle des événements, il est important de faire un petit rappel chronologique.
Ainsi, alors que le commissaire du gouvernement demandait l’annulation des élections, le maire socialiste déclarait s’en remettre «à la sagesse des juges».
Cette attitude de circonstance allait évoluer suite à la décision rendue par le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise par la volte-face de la section socialiste d’Aulnay.
En effet, dans un communiqué en date du 4 octobre 2008, le Parti socialiste affirmait qu’il «ne perdrait pas plus de temps à démontrer que ce jugement ne retenait que des arguments juridiquement infondés provenant d’élus de l’actuelle majorité présidentielle et se donnait le droit de retenir ces mêmes arguments pour de prochaines élections (municipales ou autres)

Que le Parti Socialiste s’exprime à ses frais sur sa propagande ne nous pose aucun problème; il ne nous semble, par contre, pas acceptable que Gérard Ségura utilise encore une fois de manière partisane et à des fins de promotion personnelle "l’hebdomadaire municipal Oxygène" pour édulcorer la décision du Tribunal de Cergy-Pontoise et en occulter les deux autres motifs d’annulation qui sont : «l’interpellation des électeurs par les militants du parti de M. Ségura aux abords de plusieurs bureaux de vote pour les inciter à voter pour ce dernier et un colistier de M. Bezzaouya étant même victime d’une agression de la part de ces militants».

A ce jour et dans l’attente de la décision du Conseil d’Etat, la gestion municipale d’Aulnay-sous-Bois appartient toujours à la "couronne fabiusienne".
Cela ne nous empêche pas de nous inscrire dans une opposition constructive au service des aulnaysiens et d’être donc plus particulièrement attentifs et vigilants aux orientations politiques qui seront menées par Gérard Ségura.

   Enfin, pour ce qui est d’Oxygène, le Parti Radical souligne la nécessité du pluralisme et demande à nouveau solennement au maire socialiste Gérard Ségura de permettre aux aulnaysiens de pouvoir disposer à l’avenir d’une information municipale qui ne soit pas orientée politiquement.

Source : Aulnay Radical – Le 13 octobre 2008

3 réflexions au sujet de « «Oxygène» : Véritable outil de propagande politique et de promotion personnelle »

  1. Michèle

    Je trouve le maire vraiment gonflé de parler d’honnêteté alors que les griefs du jugement sont très clairs.
    Ce sont les militants socialistes qui ont interpellé les électeurs pour les inciter à voter Ségura et ce sont ces mêmes militants qui ont agressé un colistier du Modem.
    Je vous renvoie pour plus de précisions sur le blog de frank Canarozzo
    http://www.frank-cannarozzo.com/

  2. Patrick

    @ Aulnay Radical
    Je crois que vous oubliez un point important l’alliance objective entre Hervé Suaudeau et Christophe Lopez d’Oxygène. C’est bien de faire les tops et les flops sur monaulnay.com mais c’est mieux d’affirmer son indépendance en dénonçant ce mensonge par omission.
    Monsieur Suaudeau est peut-être sensible à l’attention et aux marques de sympathie d’Oxygène. Son nom figure dans l’article et révèle qu’il a même retiré sa plainte alors qu’il refusait de le faire. Il aura d’ailleurs une tribune la semaine prochaine sur Oxygène pour mieux nous expliquer ce revirement qui n’en est pas un. Ce n’est qu’un simple échange de bons procédés entre sympathisants de gauche.

  3. remy

    Bonjour,
    j’adore votre article, ainsi que le billet d’humeur.
    Je crois en effet qu’il y a beaucoup à redire à ce nouvel journal oxygène, qui à la fois brasse de l’air et nous étouffe. Brasse de l’air, car on y apprend finalement peu de choses, qui en plus s’avèrent partiellement exactes ou inexactes, c’est au choix.
    ET Oui, étouffe la vie Aulnaysienne au profit de la promotion d’une gauche dirigiste. En effet, il nous manque aujourd’hui certaines rubriques qui faisaient autrefois le bonheur des aulnaysiens.
    Je commence à croire que ces « journalistes » sont adeptes du « story-telling ».
    Mon petit doigt me dit que d’autres vont bientôt se manifester pour dénoncer tout ceci.

Les commentaires sont fermés.