Aulnay-sous-Bois : « Oxygène Hebdo, version kitch aux couleurs criardes »

de | 2008-09-13

Aulnay-sous-Bois :

   Malgré un tirage annoncé à 36 000 exemplaires, Oxygène Hebdo semble rencontrer les pires difficultés pour trouver le chemin de nos boites aux lettres…

Ainsi, il a donc bien fallu se résoudre à se rendre au Centre Administratif d’Aulnay pour découvrir à la fois le N° 1 et le N° 2 d’Oxygène nouvelle formule.
Autant dire que c’est une véritable déception pour ce qui était annoncé par les socialistes comme l’attraction de cette rentrée en matière d’informations municipales…

Notre première impression a été que la présentation d’Oxygène nous a fait étrangement penser à un journal de publicité bas de gamme.

Aussi, nous rappelons au directeur de la publication M. Gérard Ségura que cette conception graphique "kitch aux couleurs criardes" ne saurait nous faire oublier
l’augmentation de plus de 127% des indemnités des élus de gauche, sa voiture de fonction à 885 par mois, le droit à la vérité sur sa retraite, le concert à 113000 au parc urbain, la multiplication des emplois municipaux contractuels…

Incontestablement, nous n’avons donc pas été séduits sur la forme et sur le fond par "l’esprit soixante-huitard" de cet hebdo d’un maire décidemment toujours en campagne !
Même si l’ancienne copie d’Oxygène était plus que perfectible, il n’en demeure pas moins que sur la forme nous avions un bulletin mensuel de prestige.

Sommes-nous peut-être au sein du Parti Radical trop exigeants à l’égard du maire fabiusien Gérard Ségura afin que les aulnaysiens puissent disposer, pour une ville de notre dimension, d’un bulletin d’informations municipales de qualité ?

   Très certainement et c’est pourquoi, attachés à la diversité des opinions, nous vous invitons à consulter "les tops et les flops d’Oxygène n°1" et "les tops et les flops n°2" du blog militant monaulnay.com qui est parvenu, lui, à trouver des éléments positifs à cette nouvelle formule.
Rappelons que depuis le 16 mars 2008, l’auteur de ces notes nous donne le sentiment de cultiver une certaine proximité avec la municipalité de gauche dans l’expression et la gestion éditoriale de monaulnay.com qui sont au demeurant tout à fait respectables…

Source : Aulnay Radical

7 réflexions au sujet de « Aulnay-sous-Bois : « Oxygène Hebdo, version kitch aux couleurs criardes » »

  1. Séverine

    Cela fait à peine six mois que la gauche et M. Ségura gèrent la ville et ce qui est incroyable, c’est qu’ils n’ont même plus les moyens de financer un journal de qualité.
    Tout l’été, on a eu droit à des animations de seconde zone contrairement à Bobigny.
    Je ne supporte plus les merguez et les activités d’assistés au bas des tours.
    Dans le quartier, la vie est encore pire que sous la droite.
    Je n’étais pas au concert à 113000 Euros, mais j’aurais preferé que la mairie fasse avec cet argent une sortie en famille à la mer pour ceux qui n’ont pas les moyens de partir en vacances.

  2. Fabien

    Je trouve monaulnay.com trop partisan à servir la soupe à la gauche…
    Il faudrait le retour de Jerome Charre pour rétablir un juste équilibre.
    C’est bien de parler de Voltaire, mais c’est surtout bien de cesser de s’eriger en donneur de leçons et de respecter le commentaire de celui qui n’est pas d’accord avec vous.

  3. Hervé Suaudeau

    MonAulnay.com un « blog militant » ? Mais alors qu’est-donc AulnayRadical, un blog de groupies extrémistes ? Non, soyons raisonnable, pour les termes « soupe » et « partisan », vous y allez un peu fort, même si vous avez le droit de le penser.
    En tant qu’auteur sur MonAulnay.com j’ai les mêmes critiques de la part de militants de gauche ce qui me rassure quand à mon indépendance. On a dit successivement que j’étais un sous-marin du PCF, des Verts, du PS, du MODEM, et la droite. A quand l’extrême droite ?
    Je publie simplement me ce qui me semble la vérité avec la liberté de ton que j’affectionne. Je tiens à différencier l’information des Aulnaysiens et mes opinions et c’est pourquoi je viens de lancer mon blog perso ( http://www.suaudeau.fr ) afin de ne pas être contraint à cette neutralité. Ainsi j’essaye avec la plus grande sincérité de laisser MonAulnay un espace libre, neutre et de vérité. Je peux très bien mal y arriver, mais j’ai la volonté de le faire au quotidien. Dommage que vous lisiez ce qui est publié au travers d’un filtre.
    Allez, continuez à jouer votre rôle de militant, mais n’essayez pas de casser la mission de service public (une information indépendante) que s’est chargé MonAulnay et de façon totalement bénévole. En plus libre à chacun de rejoindre notre rédaction car nous recherchons des rédacteurs.
    Toutes mes amitiés tout de même et gardons notre humour.

  4. Aulnay Radical

    Hervé, très cher ami,
    Vous nous connaissez mieux que quiconque et ce n’est pas trahir un secret que dire que nous entretenons avec vous des relations cordiales et amicales.
    Affirmer le caractère militant d’un blog n’a rien de péjoratif et nous semble même flatteur…
    Mais s’interroger sur Aulnay Radical comme « un blog de groupies extrémistes » témoigne de votre incapacité à faire preuve de tolérance, de hauteur et surtout à accepter la critique !
    Comme vous, bénévoles, nous sommes assez bien placés pour savoir que la gestion d’un blog prend beaucoup de temps mais cela n’excuse pas pour autant la violence de votre propos sur ce commentaire…
    Enfin, pour votre information, il est surprenant de vous dire que l’extrémisme n’aura jamais sa place sur Aulnay Radical et qu’il n’appartient pas à l’auteur d’un blog d’affirmer qu’il est indépendant et qu’il assure une mission de service public; mais à ses lecteurs…
    Billel Ouadah

  5. Hervé Suaudeau

    Cher Billel,
    Tu as raison de dire que nous nous connaissons bien, et c’est pourquoi nous devons cesser cette hypocrisie de nous vouvoyer par écrit. Je dois dire que je t’apprécie beaucoup notamment pour ta liberté de ton (mais surtout à l’oral).
    Par contre je m’étonne que tu ne comprennes pas que l’utilisation de l’expression « groupies extrémistes » (il aurait peut être mieux fallu dire « groupies hystériques ») soit un exemple ridicule pour montrer combien l’expression « blog militant » est elle aussi ridicule. Que tu prennes cela pour de la « violence » me fait craindre une certaine susceptibilité (aurais-je touché un point sensible?).
    Mettons cela sur les malentendus habituels de l’écrit.
    J’accepte parfaitement que tu ais le droit de penser cela (je l’ai même écrit), mais je suis intimement convaincu que ce que tu penses est faux. En effet, je ne souhaite pas animer un « blog militant » au sens où tu l’entend. Si nous servions la soupe à qui que ce soit, pourquoi ferions nous des articles qui leur déplaisent? C’est étrange de penser cela et cela démontrerait un esprit un peu biaisé par la violence des combats politiques.
    Oui, MonAulnay.com est un blog militant mais de la libre expression, de l’information citoyenne et de la démocratie. On appelle cela généralement un « blog citoyen ». Je n’ai pas la prétention de me hisser au niveau des meilleurs blogs citoyen mais j’essaye du mieux que je peux d’habiter le blog de cet esprit. Accordes moi au moins le bénéfice de la sincérité.
    Je t’accorde de toutes façons un point: Ma réponse n’était pas la mieux adaptée car j’aurais simplement dû répondre « Ces critiques sont ridicules… ».
    Toutes mes amitiés sincères du militant de la liberté d’expression au militant radical.
    Hervé

  6. Patrick REMY

    Bonjour,
    Tout d’abord, je me réjouis de la multiplication des blogs sur Aulnay (ville où je réside depuis 53 ans). Ensuite, une petite remarque qui est valable pour tous les blogs visités : évitons les commentaires hors sujets, surtout si à la finale c’est pour dire que tout le monde s’aime et se respecte. Messieurs, appelez-vous au téléphone, ou ne postez que des commentaires traitant du sujet concerné.
    Enfin, pour ce qui est d’oxygène, je pense que le fait qu’il ne soit pas distribué partout relève d’une pratique discriminatoire. Pourquoi certains quartiers et pas d’autres. Chaque Aulnaysien contribuant au financement de la communication, est en droit d’exiger en retour qu’elle lui parvienne.
    Même si ce manquement est imputable à la société qui procède à la mise dans les boites, il est de toute manière de la responsabilité du donneur d’ordre, à savoir la Mairie. J’espère qu’après deux essais, les actions correctives seront apportées.
    Merci à vous du temps que vous prenez à nous faire partager vos informations.
    Cordialement

  7. marcel queffelec

    j’habite dans le sud d’aulnay j’ai beaucoup de problemes pour les courses aucun commerses

Les commentaires sont fermés.