Maintien du bouclier fiscal : Dominique de Villepin monte au créneau

de | 2010-04-01

Maintien du bouclier fiscal : Dominique de Villepin monte au créneau - image  on http://www.billelouadah.fr Contesté par les Français, critiqué dans les rangs mêmes de la majorité, le bouclier fiscal ne sera pas remis en cause, selon la volonté du président de la République réaffirmée mercredi face aux élus UMP.
  
Une décision qui soulève déjà de vives réactions.
  
Dès mercredi soir, Dominique de Villepin, lors d'une rencontre avec des élus et acteurs associatifs des quartiers, a souligné un «décalage immense» entre le bouclier fiscal qu'il avait créé en 2007 et celui mis en place par le gouvernement Sarkozy, plaidant à nouveau pour la suspension de cette mesure au nom d'une «juste répartition des efforts» en temps de crise.
  
«J'ai créé un bouclier fiscal à 60% (mis en oeuvre en janvier 2007, ndlr). Il a été ramené par le gouvernement actuel à 50% et ils ont intégré dans ce bouclier fiscal la CGS et la CRDS, ce qui fait un taux d'imposition aujourd'hui de 39%, a expliqué l'ancien Premier ministre. Comment, dans une période de crise, solliciter l'appui des Français sans organiser une juste répartition des efforts ? Faisons en sorte que des gestes forts soient faits concernant les plus aisés, en ayant une taxation exceptionnelle parce qu'il s'agit en temps de crise de faire face à une période exceptionnelle et qu'il faut que ceux qui doivent donner l'exemple, donne l'exemple», a conclu l'ex-premier ministre.
 
Source : AFP – Le 1er avril 2010