«Les radicaux de gauche vont voter oui», déclare Jean-Michel Baylet

de | 2008-07-21

   «Les radicaux de gauche vont voter oui», affirme le président du PRG, Jean-Michel Baylet, depuis la tribune de l’hémicycle du Congrès. «Notre oui relève d’un libre choix», c’est «un oui pragmatique», souligne-t-il. «Il faut dépasser les clivages partisans». Le vote favorable des parlementaires PRG est déterminant pour obtenir la majorité des 3/5e permettant l’adoption de la réforme.
«Nul n’est autorisé, si ce n’est nos électeurs, à juger le choix des radicaux», estime encore Jean-Michel Baylet. «Le PRG n’a pas changé de position. Nous avons milité pour une VIe République», a-t-il dit lors des explications précédant le vote du projet de loi constitutionnelle.
   
 
Les radicaux, «n’ont pas dissimulé leur déception» sur la réforme. «Nous sommes encore loin de la réforme en profondeur que nous appelons de nos vœux» mais, a-t-il ajouté, le projet apporte des «améliorations que nous demandions». «Les radicaux sont dans l’opposition et s’y tiennent», a-t-il également assuré. «Voulons-nous oui ou non faire un pas significatif vers la modernisation de nos institutions?
La réponse est clairement oui», a conclu Jean-Michel Baylet sous les huées de certains parlementaires de gauche.