Aulnay-Pavillons : « Les habitants de la Cité Sainte Anne entre exaspération et résignation »

de | 2009-05-13

   Ce samedi matin, l'équipe d'Aulnay Radical s'est rendue dans l'extrémité Sud de la ville, à l'entrée des Pavillons-sous-Bois, pour questionner les habitants de la cité Sainte Anne sur leur devenir suite à l'annonce de la destruction de cette cité pour cause de pollution des sols.

Aulnay-Pavillons : Aulnay-Pavillons :


 

 

 

  

Une annonce choc

Lors du Conseil Municipal du Jeudi 23 avril 2009, le Maire Gérard Ségura annonçait, par le biais d'une délibération, la destruction prochaine de la cité Saint Anne, nécessitant le relogement des riverains sur d'autres quartiers des villes d'Aulnay-sous-Bois et des Pavillons-sous-Bois. Apparemment mis au courant par le biais d'une invitation récente du Sénateur Maire des Pavillons-sous-Bois Philippe Dallier, Gérard Ségura s'était dit circonspect sur ce dossier.
L'ancien maire et député de la circonscription d'Aulnay-sous-Bois et des Pavillons-sous-Bois, Gérard Gaudron, ne semblait pas non plus avoir été averti de la situation pour s'être lui-même indigné du manque d'information lors de ce Conseil Municipal.
  

Une cité tranquille en plein cœur d'une zone pavillonnaire

La cité Sainte Anne est partagée entre les communes des Pavillons-sous-Bois (52 logements) et d'Aulnay-sous-Bois (45 logements, répartis sur 2 îlots). Il s'agit d'une cité de logements sociaux, proche de la zone industrielle de la Poudrette et du Canal de l'Ourcq, à proximité des zones pavillonnaires largement majoritaires dans ce secteur. Ce coin tranquille, de l'aveu même des habitants qui ont voulu témoigné de la situation, est de notre point de vue bien entretenu. Ce quartier dispose de terrains verts permettant aux enfants de pouvoir s'épanouir en toute sécurité (table de tennis de table, terrains verts, bancs…). Cette citée a été construite aux environs de l'année 1975. Il y a 5 étages au maximum.

Les habitants ont été avertis de la future démolition de la cité en 2008, suite à la découverte d'une pollution très importante suite aux sondages effectués sur les terrains verts entourant les îlots d'habitations. Cette annonce a eu l'effet d'une bombe. Pour bon nombre d'habitants, c'est toute une vie qui s'effondre, certains étant là depuis la construction des logements.

 
Un manque de visibilité

Des riverains nous ont témoigné leurs inquiétudes sur le devenir de leur situation, indiquant que la destruction de la cité est prévue aux alentours de l'année 2012. Pour l'instant, seuls les habitants de la partie des Pavillons-sous-Bois ont reçu les premières informations comme quoi ils seront déplacés sur la RN3 et, pour quelques uns, à côté du Canal de l'Ourcq. «Nous ne voulons pas aller là-bas, nous sommes attachés à notre coin tranquille», dira une femme membre de l'association "Résidence Sainte Anne". 
   
Pour beaucoup, la RN3 est synonyme de nuisances sonores, concentration, difficultés de circulation et manque d'espaces verts. M. Philippe Dallier a déjà effectué une réunion publique informant de la situation.
Du côté d'Aulnay-sous-Bois, il s'agit de la confusion la plus totale. Un habitant nous a signalé que 7 logements seraient disponibles dans le quartier de la Rose des Vents, pour accueillir 7 familles de la partie aulnaysienne de la cité Sainte Anne. «Nous ne voulons pas aller là bas !», diront plusieurs habitants, prétextant les problèmes de sécurité et la volonté de rester à proximité du Canal de l'Ourcq.

Pour beaucoup, le devenir de leur situation reste inconnu. Aucune annonce précise n'a été communiquée…

Plusieurs habitants d'Aulnay-sous-Bois de la cité Sainte Anne ont également fustigé les Conseils de quartier, jugés inefficaces dans le relais de l'information entre les habitants et la municipalité. «Aucun projet n'est sorti de terre, et nous n'avons reçu aucun rapport d'avancement sur quoique ce soit», regrettera un habitant, se disant très inquiet de la situation.

Vers une déstructuration du secteur ?

Aulnay-Pavillons : Aulnay-Pavillons :  

La population de la cité Sainte Anne est relativement très jeune. Deux groupements scolaires à proximité sur Aulnay et Pavillons accueillent de nombreux enfants de cette cité. La destruction programmée pourrait avoir des conséquences significatives sur le nombre de classes dans ces écoles.
Ce secteur est aujourd'hui desservi par la ligne de bus 637, qui permet de relier le Centre Gare assez facilement. La destruction de ces logements pourrait transformer considérablement le secteur.

Nous avons également interrogé quelques personnes dans un lieu de prières musulmanes, située dans une salle qui jouxte la cité. Il s'agit pour eux d'une consternation, et d'un sentiment d'abandon. Comme beaucoup, même s'ils ne sont pas contre de changer de ville, ils souhaiteraient rester à proximité de cette zone tranquille et paisible, proche du canal de l'Ourcq et des espaces verts.

  
Une incompréhension

Questionnés sur les problèmes de santé, peu nous ont affirmé être en connaissance de cas suspects liés à une pollution des sols. Lorsque les échantillons ont été prélevés, personne n'a été informé avec exactitude des résultats. Beaucoup se disent stupéfaits que seule la cité Sainte Anne puisse faire l'objet d'une démolition, sachant que les pavillons à proximité ne sont pas inquiétés. «Nous partageons pourtant le même sol», s'indignera un habitant. «Pourquoi aucun pavillon n'est voué à la destruction ?».

Certains se sont indignés sur le devenir des terrains. «Après la dépollution, que prévoit-on ? Du haut standing ou des logements sociaux ?», questionna une riveraine avec beaucoup d'amertume. «On dirait que l'on veut se débarrasser de nous !».


Des antennes relais à profusion

Aulnay-Pavillons : Aulnay-Pavillons :

L'équipe d'Aulnay Radical a également observé la présence d'antennes relais, placées sur les toits des bâtiments de la cité. Sans connaître les conséquences exactes d'une telle concentration et s'appuyant sur le principe de précaution (de nombreux organismes et associations se sont montrés très inquiets des conséquences sanitaires liées à ces dispositifs), nous ne pouvons donc qu'être préoccupée par leur présence en nombre aussi important.

De nombreux enfants habitent la cité. Les enfants sont souvent bien plus sensibles aux radiations électromagnétiques issues des antennes relais.
Afin de s'assurer que les habitants ne soient pas sujets à des radiations jugées trop fortes par rapport aux recommandations des experts, Aulnay Radical invite l'adjoint au maire Vert Alain Amédro à effectuer des relevés à proximité de ces antennes. Peut être est-il possible de supprimer certaines antennes comme ce fut le cas pour le quartier du Pont de l'Union ?
   

   Aulnay Radical vous tiendra au courant de la suite des événements, et tentera de contacter l'Association "Résidence Sainte Anne" pour faire un point plus précis de la situation, à la fois sur Pavillons-sous-Bois et sur Aulnay-sous-Bois.
   
Source : Aulnay Radical - AK & BO – Le 13 mai 2009

3 réflexions au sujet de « Aulnay-Pavillons : « Les habitants de la Cité Sainte Anne entre exaspération et résignation » »

  1. Alain Kasperzak

    Je tenais à vous remercier pour la qualité de vos derniers articles. J’habite avenue Louis Blanc et je peux vous confirmer que c’est une citée tranquille.
    Je vous avoue que je reste très septique sur la pollution des sols. Cela signifierait que tous les pavillons limitrophes pourraient l’être aussi. Je me suis rendu cet après-midi dans la citée et j’ai été très impressionné par le nombre d’antennes relais. Je ne savais pas qu’on pouvait en concentrer autant sur des immeubles si peu élevés.
    Dernière chose, je suis allé au parc Faure et j’ai constaté que les plateformes semblaient pas très solides et le chemin dangereux pour les enfants non accompagnés.
    Visiblement, aucune disposition n’a été prise. Cela est bien triste.

  2. jean latouche

    Pour la cité sainte anne, celle-ci appartient à la société France Habitation.
    Les personnes à reloger pourront être relogées sur Aulnay car le bailleur est propriétaire d’un ensemble sur les Rose des Vents (Place Jupiter).

  3. t

    Merci pour cet article sur la residence Sainte anne qui est une cité tres calme je le confirme egalement il est triste qu’apres la succession des Logements familliaux a France habitation il a 4 ans environs aucun travaux de renovation interieurs serieux n’est été effecutés et cela depuis prés de 30 ans alors ,que depuis des années, les locataires acceptent de payer des loyers de plus en plus elever dans l’espoir que cela arrive .
    Au lieu de cela arrive l’annonce de la demolition !!!!! demolition, pour des locataires exemplaires vivant dans des appartements vetustes aujourdh’hui ou plonberie, chauffage et electricité sont dans un etat catastrophiques, je m’interroge alors!!! les pouvoirs publiques ne preferent ils pas tout casser plutot que de faire des travaux attendu depuis 30 ans par l’ensemble de cet communauté ?aurait ils fallut que comme les voisins d’Aulnay nord ou Bondy ils saccagent tout ?tout les ans? dans le voisinage pour qu’on daignent les faire ces travaux ?!!!!! non !!! on efface tout et on casse !!! c’est outrageant ,meme ecoeurant !!!!

Les commentaires sont fermés.