Les actions menées par le Parti Radical d’Aulnay sur les projets immobiliers de l’exécutif municipal

de | 2010-03-07

Les actions menées par le Parti Radical d'Aulnay sur les projets immobiliers de l'exécutif municipal - image  on http://www.billelouadah.fr La situation concernant les différents projets immobiliers au sein de la ville semble s'être envenimée ces derniers temps :

    Constitution d'un Collectif de 8 associations, plus ou moins ignoré par le maire Gérard Ségura.

    Autre collectif cette fois soutenu corps et âme par la majorité municipale.

    Tensions persistantes entre le Maire et son adjoint à l'urbanisme.

 

Le Parti Radical souhaite revenir sur ses actions menées dans ce secteur, et sur certaines positions que nous avons tenues.

Aménagement du territoire aulnaysien : querelles politiques et inquiétude des riverains

Le journal Le Parisien a alerté récemment l'opinion sur des divergences relatives à des projets d'urbanisme entre le groupe Verts – Europe Écologie et les groupes Parti Socialiste/Parti Communiste Français, qui composent l'actuelle majorité municipale. Après la décision du Conseil d'État l'année dernière en faveur de la validation des élections municipales d'Aulnay sous bois en 2008, Alain Amédro s'est montré, en effet, beaucoup plus critique vis à vis des projets du Maire, aussi bien sur le fond que sur la forme.

Depuis la victoire de Gérard Ségura aux élections municipales, de nombreux projets immobiliers ont vu le jour; certains profitant des possibilités offertes par le PLU, d'autres portés par la nouvelle majorité municipale. Très attentifs par rapport à la situation, Jacques Chaussat et l'ensemble des membres du Parti Radical ont rencontré les riverains concernés. Ces échanges ont permis, d'une part, de prendre conscience des enjeux nécessaires à la révision du PLU actuel et, d'autre part, du manque flagrant de concertation, que ce soit au niveau des conseils de quartier ou des réunions publiques.

Une action de terrain dans un contexte difficile

L'épisode de la Rue des Saules et la volonté du Maire de réviser un PLU contesté pour le rendre encore plus contestable nous ont fait prendre conscience de la nécessité d'informer les Aulnaysiens sur le devenir de leur quartier. Au départ isolés, nous étions restés, à l'époque, discrets sur le projet de la Rue des Saules.
   
Ce programme, soutenu initialement par le Maire et l'adjoint à l'urbanisme Alain Amédro, prévoyait l'implantation d'immeubles de logements dans ce secteur pavillonnaire. Après une vive contestation, et par crainte de la décision du Conseil d'Etat, le Maire a reculé à la grande déception d'Alain Amédro. Partant de cet épisode, nous nous sommes rendus dans de nombreux quartiers.
 Nos principales actions sont les suivantes :

·   Réunions avec des riverains de la cité Balagny en Avril 2009, notamment pour les prévenir du devenir de la "clairière", vouée à disparaitre au profit d'immeubles.

·    Information sur le mécontentement des habitants de la rue Fernand Herbaut

·    Echanges avec des résidents de la Cité Sainte-Anne, vouée à la destruction dans le cadre du PRU des Pavillons sous bois, afin de mesurer leurs attentes (nouveaux logements).

·  Rencontre des riverains des rues Salengro et Pimodan, pour constater l'étendue des projets immobiliers en cours et informer sur le projet de construction rue de Pimodan

·   Discussion avec les habitants de la cité Arc en ciel (le collectif n'existant pas encore) en Mai 2009, afin de comprendre les préoccupations exprimées.

Parallement, Jacques Chaussat, conseiller général et municipal, n'a pas hésité à prendre la parole pour défendre les intérêts des habitants, en toutes circonstances (Réunions publiques, au Conseil municipal, écrits…) :

·    Demande d'un moratoire sur le projet de construction d'un immeuble sur la Cité Arc-en-Ciel, lors de la réunion publique à l'école Fontaine des Prés.

·    Participation appréciée à une réunion de travail sur l'avenir de la rue Fernand Herbaut, qui déboucha sur une lettre ouverte, laquelle a reçu le retour de l'adjoint à l'urbanisme Alain Amédro.

·    Contestation par Jacques Chaussat dans différents conseils municipaux sur les projets municipaux de Gérard Ségura d'implantation d'immeubles dans des zones pavillonnaires, notamment dans le secteur proche des Pavillons-sous-Bois

·    Communiqué du Parti Radical saluant l'initiative du collectif de la rue des Saules.

Loin de toutes polémiques, et dans l'intérêt collectif aulnaysien, Jacques Chaussat et les membres du Parti Radical d’Aulnay-sous-Bois poursuivent leurs actions. Ils espèrent ainsi des modifications substantielles par rapport aux projets initiés par le maire socialiste Gérard Ségura.

Points de vigilance sur le devenir d'Aulnay-sous-Bois

Aujourd'hui encore, nous demeurons très sensibles aux alertes de riverains sur le devenir des quartiers. Nous nous posons notamment de nombreuses questions sur les projets suivants :

·    Construction envisagée de 40 logements sur la rue de Savigny (en plus des 40 logements déjà prévus), qui ne ferait qu'accentuer le manque cruel d'équipements et de commerces dans le secteur

·    Avenir du centre commercial ATAC, rue du 8 Mai 1945, où le Maire a manifesté, à plusieurs reprises, le souhait de détruire le bâtiment vétuste pour y construire des commerces et des logements. Mais quoi et à quelle hauteur ?

·   Devenir de la caserne des pompiers, qui sera déplacée dans le secteur de la Roseraie. Le maire a annoncé transférer le Foyer du Gros Saule dans ce secteur. Nous souhaiterions en avoir la confirmation.

·   5 zones d'études urbaines ont été décidées par Gérard Ségura. Quel devenir des secteurs pavillonnaires, notamment de la rue du colonel Moll? Quid du maintien de la zone UG (pavillons) dans le secteur rue des Pavillons/Condé ? Transformation, pour accueillir des immeubles, en zone UD ?

L'équipe du Parti Radical restera attentive à l'ensemble des projets présentés.
Le Parti Radical s’attachera à défendre l'intérêt collectif, et contestera les projets inopportuns, tout en saluant ceux qui, de son point de vue, correspondront à un besoin réel des Aulnaysiens.

Source : Aulnay Radical – AK – Le 7 Mars 2010

4 réflexions au sujet de « Les actions menées par le Parti Radical d’Aulnay sur les projets immobiliers de l’exécutif municipal »

  1. P.REMY

    Dans le droit fil de cet article, Nous apprenons que dans le cadre de la construction d’un nouveau commissariat (oxygène N°73 page 5) je cite « le terrain pour accueillir les nouveaux locaux est désormais réservé ».
    Mails alors……, dans un article qui se veut informatif (d’ailleurs pas signé), on se garde bien de nous dire où se trouve ce terrain. Si quelqu’un a l’info, je suis (comme beaucoup, je pense) preneur.

  2. P.REMY

    Oxygène N°74, double page « des habitants s’opposent aux promoteurs privés ». C’est bien…. Mais lorsque les habitants s’opposent, pour les mêmes raisons, au promoteur public qu’est la ville dans les mêmes secteurs pavillonnaires…… pas un mot. Et pourtant, lorsque l’on regarde rue Roger Salengro (puisque dans cet article c’est de ce quartier dont on parle) les pavillons préemptés et dont les ouvertures ont été murées, il s’agit bien également de faire sur ces terrains du logement vertical non ? Je ne parle même de tous les autres quartiers pavillonnaires où des maisons ont été préemptées sans une réelle visibilité de projet pour les riverains concernés, mais non concertés.

  3. josé pinto

    alain amedro, c’est que de la communication.
    j’habite rue maximillien robespierre et je veux rappeler qu’il faut se souvenir qu’alain amédro voulaient des immeubles rue des saules.
    je me souviens même qu’hervé tu étais aussi d’accord avec ce projet et que tu avais regretté la décision de ségura.
    je pense avec la rue des saules, alain amédro profite de la situation pour faire croire qu’il est à l’écoute.
    tu vois, c’est marrant comme on peut changer : un jour pour, le lendemain contre.
    alain amédro prend pas trop de risque à dire qu’il est d’accord avec nous ou avec tout le monde.
    en fait, je crois qu’il est bien comptant d’être l’adjoint de ségura.
    c’est pas avec son score de 3 % en 2007 qu’il aurait gagné la ville.
    même bezzaouya, sans parti, a fait plus que lui.
    alain amédro oublie qu’il doit toute sa carrière politique aux socialistes mais ça il ne le dit pas en réunions publiques.
    le vert est à la mode, qu’il en profite bien, c’est quand même difficile de lui reprocher de ne pas faire grand chose et d’avoir de belles places : conseiller regional, vice-president du stif, adjoint maire…
    http://www.monaulnay.com/2007/05/alain-amedro-sengage-dans-le-non-cumul-des-mandats.html
    le prof alain amédro pourrait-il dire aux monaulnaynautes s’il travaille ou a travaillé pour le conseil général?
    je crois on peut dire d’alain amédro qu’il aime cumuler et dire bravo comme le premier commentaire.
    alors il reste plus qu’une chose pour me faire mentir, c’est la démission d’alain amédro au conseil municipal et là j’y crois pas du tout parce que la place est trop bonne.
    josé pinto

  4. Alain AMEDRO

    En guise de réponse à certaines questions, je vous recommande l’entretien que j’ai donné à monaulnay à cette adresse.
    http://www.monaulnay.com/2010/03/alain-amedro-repond-a-monaulnay-com-sur-nos-precedentes-interrogations.html
    Ainsi que celui que j’ai donné au blog des élus verts, où je fais un point global sur les questions d’urbanisme et de méthodes.
    http://elusvertsaulnay.over-blog.com/article-penser-la-ville-autrement-entretien-avec-alain-amedro-3-3-46102355.html
    Bien cordialement
    Alain Amédro

Les commentaires sont fermés.