Législatives 2012 – Rachida Dati : « Exclue de l’UMP? Chiche! »

de | 2012-01-13

Législatives 2012 - Rachida Dati :
"Je serai candidate là où je suis élue." Interrogée sur RTL ce vendredi matin, Rachida Dati ne lâche rien. C'est pourtant François Fillon qui a été désigné mercredi soir par l'UMP dans la 2e circonscription de Paris.

Au micro d'RTL ce vendredi, l'ex-garde des Sceaux évoque la candidature de François Fillon à Paris. Elle veut maintenir sa propre candidature, et affirme qu'elle n'a pas peur d'être écartée de l'UMP. 

"Je serai candidate là où je suis élue." Interrogée sur RTL ce vendredi matin, Rachida Dati ne lâche rien. C'est pourtant François Fillon, et non elle, qui a été désigné mercredi soir par l'UMP dans la 2e circonscription de Paris (Ve, VIe et VIIe arrondissements) par la commission nationale d'investiture du parti présidentiel. 

L'eurodéputée vise en effet elle aussi l'investiture dans cette circonscription, dont elle est maire depuis 2008. Que faire de Rachida Dati si François Fillon est investi, s'interrogeaient les cadres du parti? A la recherche d'une solution, un responsable UMP assurait dès mardi qu'"on s'approche du but". 

Mais ce vendredi, l'ex-garde des Sceaux montre qu'elle n'entend pas laisser sa place. Elle maintiendra sa candidature, affirme-t-elle, sans préciser si ce serait dans le 2e circonscription contre le Premier ministre ou dans la 12ème qui comprend une partie du VIIe arrondissement. "Serez-vous exclue de l'UMP?", lui demande alors Jean-Michel Apathie. "Exclue? Chiche!", lui répond-elle immédiatement. 

J'attendais du Premier ministre beaucoup plus d'élégance 

Lors de l'interview, elle a qualifié la candidature du Premier ministre de "candidature de pantouflage", critiquant au passage le manque de femmes investies par l'UMP pour les législatives. "Je considère que cette candidature nuit à la campagne de Nicolas Sarkozy, qui a besoin d'unité, de sérénité", a-t-elle dit, assurant que François Fillon ne l'a "jamais appelée, ni informée". "L'honneur est vraiment de mon côté", a assuré celle qui fut porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. "J'attendais du Premier ministre beaucoup plus d'élégance, beaucoup plus de courage". 

"François Fillon est parisien…", lui glisse encore l'intervieweur. "Je pense qu'habiter Matignon, ce n'est pas habiter le 7e. Et puis Matignon, c'est éphémère." 

Cliquez ici pour écouter l'interview de Rachida Dati

Source : lexpress.fr – Le 13 janvier 2012