Le Parisien : « Un projet de multiplexe à Aulnay »

de | 2009-11-13

Le Parisien : Un cinéma de 10 ou 12 salles pourrait ouvrir ses portes en 2012 face à la cité de l’Europe, sur le site du garage Renault détruit lors des émeutes de 2005

Cela fait un peu plus de quatre ans que le garage Renault situé face à la cité de l’Europe, à Aulnay-sous-Bois, est parti en fumée. En mai dernier, enfin, les restes calcinés du bâtiment étaient abattus, tournant ainsi une page douloureuse pour les riverains, celle des émeutes de l’automne 2005. En lieu et place de ce vaste site, un centre commercial doit être construit par Fiminco, la société foncière propriétaire du terrain.

Quatre baux ont été signés et les travaux devaient démarrer cet automne.

Gaumont, UGC, MK2 ?

Si aujourd’hui les gravats n’ont toujours pas été déblayés, c’est qu’entre-temps le maire socialiste, Gérard Segura, a demandé à la Fiminco de plancher de nouveau sur le projet, souhaitant quelque chose de « plus ambitieux ». Le maire évoque désormais un « centre commercial à vocation ludique », dont le clou serait un cinéma multiplexe « de dix à quinze salles », selon Claude de Gerauvilliers, le directeur technique de la Fiminco. Gaumont, UGC, MK2 ? « Plusieurs groupes planchent sur le projet », assure-t-il. Les quatre enseignes déjà sollicitées devraient quant à elles s’intégrer au nouvel ensemble, à l’exception d’un projet de moyenne surface bio qui n’emballait guère les riverains.
  
Ce sont les architectes Denis Valode et Jean Pistre, auteurs entre autres de l’usine pétales de L’Oréal à Aulnay et de la tour Générali en cours de construction à La Défense (Hauts-de-Seine), qui seront chargés de la conception de ce futur centre commercial. D’après Gérard Segura, qui présentera ce nouveau projet à l’exécutif municipal d’ici deux ou trois semaines, il devrait être achevé en 2012, contre 2011 pour l’ancien projet. « Je crois que cela vaut le coup d’attendre un an de plus », confie l’édile.
Du coup, la date des premiers travaux n’est pas encore fixée. « Nous devons rencontrer le maire prochainement pour en discuter », indique Claude de Gerauvilliers, qui devra peut-être « déposer un permis de construire modificatif », conforme au nouveau projet.

Source : Le Parisien – Grégory Plesse – Le 13 novembre 2009