Le Figaro-LCI : « Villepin, meilleur opposant à Nicolas Sarkozy »

de | 2009-10-17

Le Figaro-LCI :
Selon le baromètre OpinionWay-Le Figaro, l'ancien premier ministre est cité par 16% des sondés comme «meilleur opposant» au chef de l'Etat. Loin, très loin devant Royal, Besancenot et les autres.
  
Dominique de Villepin a beau déclarer n'avoir «aucune haine» contre le chef de l'État, aux yeux des Français l'ancien premier ministre de Jacques Chirac n'en demeure pas moins perçu comme le «meilleur opposant» au chef de l'État. Faut-il y voir une relation avec le procès Clearstream ? Toujours est-il que, selon notre dernier baromètre, le nom Dominique de Villepin est cité par 16% des sondés, en progression de quinze points par rapport à la précédente enquête, loin, très loin devant l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007, Ségolène Royal, ex aequo avec le leader du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Olivier Besancenot, qui recueillent chacun 8% des avis des personnes interrogées.

Marine Le Pen fait son entrée

La vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, fait son entrée dans le baromètre et arrive en quatrième position à 4%, ex aequo avec la première secrétaire du PS Martine Aubry, qui reste stable, et François Bayrou qui, lui, chute de quatre points. Auprès de l'opinion, la fille du leader frontiste bénéficie à l'évidence de l'«affaire Frédéric Mitterrand» dont elle a été à l'origine en lisant à la télévision des extraits du livre du ministre de la Culture.

Pour Dominique de Villepin, sa position de «présumé coupable» dans l'affaire Clearstream ne semble donc pas lui avoir nui. En déclarant à l'ouverture de son procès : «Je suis ici par la volonté d'un homme, Nicolas Sarkozy, qui est aussi président de la République», l'ancien chef du gouvernement s'est posé lui-même en adversaire politique du président de la République.

Il faut remonter à septembre 2007, il y a donc plus de deux ans, pour le voir en tête de notre baromètre. Mais il était à l'époque à égalité avec Ségolène Royal (14% chacun). Étonnamment, la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, qui est la vedette des médias depuis les succès relatifs des listes Europe Écologie aux européennes de juin dernier et élections partielles de ces dernières semaines, ne parvient pas à grimper sur le podium des «meilleurs opposants». Et n'est citée que par 2% des sondés.

Pour accéder à l’intégralité du sondage, cliquez-ici
  

Source : Le Figaro –
Rodolphe Geisler - Le 16 octobre 2009