Le Blanc-Mesnil : Voici la future station d’épuration écologique

de | 2008-09-30

Le Blanc-Mesnil : Voici la future station d’épuration écologique - image leparisien3009081 on http://www.billelouadah.fr La station ouvrira en 2012 en bordure du boulevard Pablo-Neruda et de l’avenue Jacques-Daguerre (DR.)

C’est le must en matière d’écologie. En 2012, Le Blanc-Mesnil accueillera, en bordure du boulevard Pablo-Neruda et de l’avenue Jacques-Daguerre, la future station d’épuration du Siaap, le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne, « un modèle de l’écologie industrielle », selon le Siaap.

L’usine Seine-Morée, du nom de la rivière qui coule sous la ville, dépolluera les eaux usées des cinq communes du nord-est du département : Aulnay, Sevran, Tremblay, Vaujours et Villepinte (soit plus de 200 000 habitants). Il s’agira de la sixième unité de ce type en Ile-de-France. Son coût, financé par le Siaap, l’Agence de l’eau Seine-Normandie et la région Ile-de-France, est estimé à 112 millions d’euros.

Au coeur de l’Ecopôle

« C’est une usine qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, conforme aux normes européennes les plus strictes. Alors que les stations traditionnelles utilisent de nombreux réactifs très polluants, nous pratiquerons une épuration biologique avec des bactéries puis une filtration avec des membranes », explique Gérard Mary, le directeur des grands travaux au Siaap. Le bâtiment lui-même, un édifice de 2,5 ha sur un terrain de 4 ha, se veut respectueux de l’environnement : toitures végétalisées, plans d’eau naturalisés, panneaux solaires, récupération des eaux de pluie…

Cette usine s’inscrit dans le cadre du futur Ecopôle souhaité par la municipalité du Blanc-Mesnil. Elle en sera un des pivots, de même que le futur site de méthanisation du Syctom (transformation des boues d’épuration en méthane) qui ouvrira à côté, à Aulnay, six mois plus tard. « Nous voulons créer un pôle d’activités économiques liées à l’environnement autour du Siaap et du Syctom avec un centre de formation, une unité de recherche, un équipement pour accueillir des acteurs économiques et un centre de conférence », détaille Didier Mignot, le maire PC du Blanc-Mesnil. Le Siaap s’est ainsi engagé à recruter en priorité, pour la construction de l’usine comme pour son fonctionnement, des salariés issus de ce bassin d’emploi.

Source : Le ParisienNathalie Perrier – Le 30 septembre 2008