Le bel attachement des élus socialistes de Noisy-le-Sec à la liberté d’expression

de | 2008-07-23

Le bel attachement des élus socialistes de Noisy-le-Sec à la liberté d’expression - image leparisien23072008 on http://www.billelouadah.fr Noisy-le-Sec : Maire et élus attaquent en justice le blog provocateur
 

Le blogueur François Duarte se veut « le poil à gratter » de la majorité municipale. Au total, 180000 € de dommages et intérêts lui sont réclamés.
   
   
   
Atteinte au droit à l’image, injure, diffamation et même propos homophobes. Depuis le 27 juin, une pluie de recours devant la justice s’est abattue sur François Duarte, l’auteur du blog 93sang30.com.
Depuis sa création, le 21 mars 2007, jour de l’élection de la socialiste Alda Pereira-Lemaître à la tête de la ville, le site est un peu le « poil à gratter » de la majorité municipale.
« J’aime bien la provocation et jouer la carte du satirique avec des titres cinglants », reconnaît François Duarte, 35 ans, formateur en multimédia. L’homme, qui se dit apolitique mais avoue toutefois quelques affinités avec l’ancienne majorité municipale (MoDem), a déjà publié 250 articles sur son site. Cinq d’entre eux portant sur des élus du PS et du PC ainsi que sur le Centre Gérard-Philipe ont fait l’objet de recours, pour la plupart en diffamation.
 
« Il y a des choses qu’on peut dire et pas d’autres »
 
Par ailleurs, le 27 juin, François Duarte a été assigné en référé d’heure en heure devant le tribunal de grande instance de Bobigny par six élus dont la maire pour atteinte au droit à l’image. Le blogueur, à qui les élus réclament 87 000 €, avait en effet repris sur son site des photos sans autorisation. Le juge, qui a estimé qu’il n’y avait pas urgence à statuer sur cette affaire, l’a reportée au 10 septembre.
Prié par l’avocat de la mairie de fermer 93sang30.com, l’hébergeur PHPnet a cédé. « Mon site a disparu durant cinq jours, puis j’ai trouvé un autre hébergeur », confie François Duarte, qui a reçu le soutien de Christophe Grébert, l’auteur de monputeaux.com. Cette affaire a ainsi fait beaucoup de bruit dans la blogosphère et François Duarte explique avoir reçu de nombreux encouragements.
Depuis, photos et articles litigieux ont été retirés du Web. François Duarte, lui, plaide la bonne foi. « Je n’ai rien fait de mal. Pour moi, la diffamation, c’est nuire à une personne en relatant des faits mensongers. Nuire, ce n’est pas ma volonté, ce qui m’intéresse, c’est d’informer », soupire le blogueur, qui ignorait toutefois qu’un blog était « considéré comme un organe de presse ». Au total, ce sont quelque 180 000 € de dommages et intérêts qui lui sont réclamés.
Pour Alda Pereira-Lemaître, la maire de Noisy-le-Sec, 93sang30.com « a dépassé la dimension satirique et se trouve dans des dérives outrancières ». « J’ai engagé des procédures à la demande de mon administration et de mes adjoints qui se sont sentis diffamés et m’ont demandé une protection », explique l’édile, qui rappelle son «attachement à la démocratie».
« Je le fais plus pour une dimension de respect qu’autre chose, François Duarte doit prendre conscience qu’il y a des choses qu’on peut dire et pas d’autres, sous peine de mettre en danger la démocratie », conclut l’élue.
   
Source : leparisien.fr – Marjorie Corcier – Le 23 juillet 2008