La rénovation urbaine à nouveau sur les rails par Gwenaël Bourdon / Le Parisien

de | 2008-06-19

La rénovation urbaine à nouveau sur les rails par Gwenaël Bourdon / Le Parisien - image leparisiengb on http://www.billelouadah.fr

Ce fut l’un des enjeux des municipales, au coeur de l’affrontement entre le PS et l’UMP à Aulnay. La rénovation urbaine – très en retard – prend aujourd’hui une nouvelle direction. Le maire socialiste, Gérard Ségura, entend le faire savoir.

« Le plan de rénovation urbaine est relancé », annonce-t-il. Lors d’une réunion la semaine dernière, tous les acteurs (ville, Etat, région, département, bailleurs) se sont mis d’accord sur un avenant à la convention de décembre 2004. C’était un élément important pour la suite du projet.

Le PRU d‘Aulnay, l’un des premiers signés en France, prévoyait la démolition-reconstruction de 821 logements sociaux. Mais le retard pris dans ce dossier est important. A ce jour, 76 logements seulement ont été livrés, dont 47 hors de la ville. Deux immeubles (35 logements) sont en cours de construction sur l’îlot Matisse, près du centre commercial du Galion. Au total, sur les quartiers nord, 365 appartements ont été démolis, et 583 ont été libérés par leurs locataires. Une tour reste à abattre dans le quartier des Etangs, tandis que les destructions commencent au Galion.

Les chantiers devraient s’accélérer

L’avenant, qui ne sera pas signé avant plusieurs mois, établit une cartographie précise des reconstructions à venir. C’est ce qui manquait en décembre dernier, et qui avait alors inquiété le directeur général de l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine). L’agence se dit aujourd’hui « rassurée » : « Nous portons un avis très positif sur la tournure que prend le projet », confie une porte-parole.

A une ou deux exceptions près, les reconstructions auront lieu sur des terrains qui appartiennent déjà à l’OPHLM ou au Logement francilien. Les services du GIP (groupement d’intérêt public chargé du suivi de la rénovation) ont également localisé d’autres terrains dans le sud et le centre de la ville, susceptibles eux aussi d’accueillir de nouvelles constructions par petites unités. « A ce jour, nous sommes entre 826 et 876 reconstructions », explique Philippe Mermet, directeur du GIP. Le député et ancien maire (UMP) Gérard Gaudron, accusé par la gauche d’avoir fait traîner les choses, ne voit là « rien de miraculeux ». « C’est vrai qu’il y avait un retard, dont les raisons étaient purement techniques, indique l’ancien maire. Si on envisage aujourd’hui de construire dans les secteurs du Soleil-Levant ou de la Roseraie, c’est bien parce que l’ancienne municipalité avait acheté des terrains ! »

L’accord trouvé devrait accélérer les choses, notamment pour la réalisation de la ZAC (zone d’aménagement concertée) des Aulnes et d’un pôle rassemblant services et commerces au Galion.
   
Source : Le Parisien – Gwenaël Bourdon – Le 18 juin 2008