La  » Diversité  » crispe le PS

de | 2007-12-28

La De gauche à droite : Tokia Saifi, Hamlaoui Mekachera, Fadela Amara, Azouz Begag, Rama Yade et Rachida Dati

   Ces dernières semaines ont permis au Parti Socialiste de révéler son véritable visage en matière de diversité. En effet, pendant plus de vingt-cinq ans, le PS s’est présenté comme l’organisation politique la plus à même à représenter la diversité. Aujourd’hui, de nombreux militants socialistes issus des minorités visibles dénoncent "un processus d’évitement(Source Bondy Blog) visant à les empêcher d’être candidat aussi bien au niveau local que national. Certains au PS s’efforcent d’expliquer cette mise à l’écart par le respect du vote des militants ou en raison d’accords électoraux avec des partenaires de gauche.

  Nous ne pouvons que témoigner un soutien républicain à ces personnes victimes de ce "processus d’évitement". C’est pourquoi il est important de rappeler au Parti Socialiste que seul un volontarisme politique à l’image de celui mené depuis 2002 par la majorité présidentielle, a permis, permet et permettra une representation politique riche de la diversité républicaine de notre pays.

4 réflexions au sujet de « La  » Diversité  » crispe le PS »

  1. Flip

    Pas une seule réaction des radicaux sur la visite de Sarkozy au Vatican, pas une seule réaction sur sa notion de « laicité positive » ni sur ses atteintes à la Séparation des Eglises et de l’Etat. REVEIL ?

  2. David Burlot

    Il faut distinguer volontarisme politique et effet d’annonce. Quelle est le poids de la minorité visible au gouvernement.
    Dans quelles proportions dans les députés de la majorité ?
    Et ensuite dans une ville comme aulnay, quelle est l’image du conseil municipal actuel ?
    Le parti socialiste a des progrès à faire. Mais votre argumentaire peut se retourner contre vous.

  3. Billel Ouadah

    Tout d’abord, je tiens à vous dire qu’on ne répond pas à une problématique telle que la diversité par des interrogations…
    Aussi, ce ne sont pas des progrès mais une véritable révolution que le PS doit mener en matière de diversité !!!
    Pour cette thématique, les informations relatives à la crispation du PS dans la presse sont d’ailleurs abondantes et témoignent que de nombreuses régions en France sont concernées.
    Il ne vous aura donc pas échappé que ce sont avant tout des militants socialistes issus de minorités visibles qui ont alerté les médias pour dénoncer ce « processus d’évitement ».
    Notre attachement au sein de la majorité municipale pour la diversité et l’Egalité des chances ne pouvait que nous amener à témoigner et apporter un soutien républicain à ces personnes.
    Enfin, ce volontarisme politique en matière de diversité n’est en rien un effet d’annonce dans la mesure où ce volontarisme s’est traduit par des actes bénéfiques pour notre pays.

  4. Mohand Ichiou

    Je voulais souligner que sur Aulnay dès 1995, Jean-Claude Abrioux a ouvert son exécutif municipal aux minorités visibles alors que de nombreuses communes socialistes préféraient les cantonner dans le milieu associatif.
    Au niveau local et départemental, il ne faut surtout pas oublier que Gérard Ségura appartient au courant majoritaire qui gère la fédération du PS 93.
    Au lieu de donner la possibilité à des militants socialistes issus des minorités visibles d’être député ou sénateur, cette même fédération PS du 93 a préféré le choix de Dominique Voynet et d’Elisabeth Guigou respectivement défaites à Dole et à Avignon.
    Je partage donc bien l’idée que c’est bien une révolution que le PS doit accomplir…

Les commentaires sont fermés.