Jean-Louis Borloo : « Redevenir le parti des grandes réflexions sociales »

de | 2008-09-04

Jean-Louis Borloo :    L’université d’été du parti radical s’est refermée hier matin à Montélimar, par le discours de son président, Jean-Louis Borloo. Le chef de file de cette formation "loyalement indépendante au sein de l’UMP" était visiblement satisfait de son week-end en Drôme provençale. Des tables rondes riches, qui ont essentiellement porté sur l’avenir de notre monde et l’enjeu du nouveau siècle, et qui permettront aux radicaux de rédiger leur prochain manifeste. Et tant pis si le rassemblement des radicaux a été éclipsé par des socialistes en crise à la Rochelle, le ministre Borloo avait d’autres priorités: "Nous devons redevenir le parti des grandes réflexions sociales dans notre pays. Nous sommes là pour éviter que le 21e siècle soit la répétition du précédent. Le reste…ça n’est pas mon problème".
   
Une popularité qui touche Jean-Louis Borloo
   

Les radicaux se défendent de faire du "débauchage" dans les rangs de la majorité mais Jean-Louis Borloo le reconnaît: "C’est vrai que notre parti est le plus attractif. Peut-être par sa pudeur et son authenticité". L’amie Rama Yade avait d’ailleurs répondu à l’invitation le samedi, justifiant
sa présence par l’admiration qu’elle porte au président des radicaux. Jean Leonetti, le maire d’Antibes, y allait aussi de son compliment hier matin à la tribune: "C’est la personnalité politique préférée des Français". Une popularité qui touche Jean-Louis Borloo mais ce dernier nuance: "Je ne veux pas être populaire pour être populaire. Ça fait six ans que je fais mon métier de ministre discrètement et ça me correspond. J’ai l’orgueil de vouloir servir à quelque chose". Et ce quelque chose pourrait se résumer à l’une de ses formules du week-end "réconcilier progrès et avenir". Le ministre sait qu’il a encore beaucoup de travail.

Source : Ledauphine.com – Stéphan DUDZINSKI – Le 1er septembre 2008