Jacques Chaussat marque son opposition à une nouvelle augmentation des impôts

de | 2008-12-21

    Jacques Chaussat marque son opposition à une nouvelle augmentation des impôts - image  on http://www.billelouadah.fr 

   Le Conseil Général a débattu le 4 décembre dernier sur la situation financière du département de la Seine-Saint-Denis, à l’invitation de son président Claude Bartolone.

Jacques Chaussat, Conseiller général d’Aulnay-sous-Bois, a exprimé ses vives préoccupations lors de son intervention en soulignant trois points essentiels :

1 / La croissance et le niveau alarmant des dépenses de fonctionnement, lesquelles comportent notamment des charges de personnel à hauteur de 66 % de ce seul budget. C’est considérable et vraiment inquiétant.

2 / Le niveau particulièrement élevé des impôts ; les taux sont les plus forts des autres départements de la même strate.

3 / De faibles réalisations d’équipements. La Seine-Saint-Denis occupe la dernière place au regard des collectivités départementales de même niveau et ce, alors que l’endettement est considérable (869 millions d’euros au 1er janvier 2008) et présente de nouvelles inquiétudes quant aux conséquences financières possibles avec 97 % de produits dits structurés.

   En conclusion, Jacques Chaussat a marqué son refus de voir de nouveau les impôts augmentés et invité l’exécutif socialo-communiste à faire preuve de responsabilité et de courage afin d’éviter « un péril financier annoncé » ; en fait un péril pour les habitants de la Seine-Saint-Denis.

Source : Aulnay Radical – Le 20 décembre 2008

– Pour télécharger l’intervention de Jacques Chaussat, cliquez-ici

– Pour télécharger l’article du Parisien relatif à son intervention, cliquez-ici

3 réflexions au sujet de « Jacques Chaussat marque son opposition à une nouvelle augmentation des impôts »

  1. Pierre D.

    Encore une fois, belle intervetion Monsieur Chaussat.
    Je ne regrette vraiment pas mon vote car vous faîtes preuve de rigueur dans votre intervention face à un exécutif socialo.communiste dépensier et irresponsable.

  2. Arnaud Kubacki

    D’après le site Wikipedia, plus de 30% de la dette serait de type snowball (pour résumer, un taux qui ne peut qu’augmenter d’année en année, sans plafonnement) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_g%C3%A9n%C3%A9ral_de_Seine-Saint-Denis
    Je suis quand même étonné que personne dans l’ancienne équipe n’ait remarqué la dangerosité de ce type d’emprunt. Le budget de la Seine Saint Denis, de mémoire, c’est à peu près 1,7 milliard d’euros. J’ai du mal à croire (peut être à tort) que les personnes en charge d’un tel budget n’aient pas compris les enjeux et les risques.
    Je rejoint Pierre D., c’est une bonne intervention de notre conseiller général. Sans augmentation de l’impôt, il va falloir choisir entre la baisse des investissements ou la réduction des frais de fonctionnement (à moins que d’autres paramètres viennent en jeu).
    Dans tous les cas je ne suis pas rassuré. La coalition PS/PC détient les 3/4 des sièges au conseil général, cela m’étonnerait guère, une augmentation des impôts…

  3. jean latouche

    12% d’augmentation des impôts et oui c’est encore possible avec les socialo-communistes et en plus c’est jamais de leur faute… à nous faire croire qu’ils n’ont pas exercé des responsabilités… parçe que les explications accusatrices de Madame Beauvais liegeois, elle pourra les dire à Monsieur Ségura…en passant par la nouvelle recrue du cabinet(effet ciseau…)
    et la solution miracle pour le cmmp, la droite aurait acheté le terrain, on aurait crié au scandale, à la mauvaise gestion, c’est bien les riverains auront même droit d’avoir un beau hlm dans quelques années comme s’il n’y avait pas assez de logements sociaux sur la commune bref on continue avec les mêmes méthodes qui nous ont apporté tant de problèmes

Les commentaires sont fermés.