Hommage – Seine-Saint-Denis : « Mouloud Aounit, une figure qui disparaît »

de | 2012-08-11

Hommage - Seine-Saint-Denis :
Il restera une figure emblématique de la lutte contre le racisme. Hier matin, Mouloud Aounit, l’ancien président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) est décédé à l’hôpital de la Salpêtrière, à Paris, des suites d’une tumeur au cerveau. Il avait 59 ans. Ce Français, d’origine algérienne, arrivé à Aubervilliers à l’âge de 2 ans, présidait l’association 93 au cœur de la République. Marié, père de deux enfants, il a fait toute sa carrière dans la commune, où il a notamment été directeur de la mission locale.

Président d’honneur du Mrap depuis 2011

Membre du Mrap depuis 1979, Mouloud Aounit avait participé à la célèbre Marche des beurs en 1983. Elu prédisent du Mrap en 2004, après avoir dirigé l’antenne de Seine-Saint-Denis, il devient la même année conseiller régional pour le Parti communiste. En 2007, il est porte-parole de Marie-George Buffet (PCF) lors de l’élection présidentielle. Son soutien à l’ancienne ministre suscite des critiques au sein même du Mrap. Certains membres lui reprochent également de privilégier la lutte contre l’islamophobie aux autres causes. Cette année-là, Mouloud Aounit se présente sans étiquette aux législatives dans la 3e circonscription d’alors (Aubervilliers, La Courneuve et Le Bourget), où il ne recueille que 3,24% des voix. En 2008, ce militant au franc-parler quitte son poste de président du Mrap. Le mouvement choisit de le nommer président d’honneur en 2011.

Hier, l’association lui a tout de suite rendu hommage sur son site Internet, affirmant que « Mouloud laissera à tous ses compagnons et compagnes de militance le souvenir fort de celui qui aura jusqu’au bout refusé de renoncer ». « C’est une figure d’Aubervilliers qui nous quitte. On travaillait beaucoup ensemble, notamment sur les commémorations de la guerre d’Algérie », a rappelé Jacques Salvator, le maire (PS) de la commune. Pascal Beaudet, conseiller général (PCF) du canton d’Aubervilliers-Est, ancien maire de la ville et ami de Mouloud Aounit, « n’oubliera jamais le combat incessant que Mouloud a mené contre le racisme ».

Le président du conseil régional, Jean-Paul Huchon (PS), a salué la mémoire d’un « homme de cœur » et de « conviction ». Dans un communiqué, Stéphane Troussel, 1er vice-président (PS) du conseil général, a déploré que « la Seine-Saint-Denis perde une de ses grandes figures militantes des droits de l’homme et de l’antiracisme ».

Le cinéaste Jean-Michel Riera, qui avait commencé à réaliser un documentaire sur Mouloud Aounit, a indiqué que celui-ci « était malade depuis dix-huit mois et dans le coma depuis une semaine ».

Mouloud Aounit était chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite. Ses obsèques devraient avoir lieu jeudi à 15 heures au cimetière d’Aubervilliers.

Source : Le Parisien – Hélène Haus – Le 11 août 2012