Aulnay-sous-Bois : Gestion partisane et coûteuse de la part du maire fabiusien Gérard Segura

de | 2008-09-07

Aulnay-sous-Bois : Gestion partisane et coûteuse de la part du maire fabiusien Gérard Segura - image photo_1_leparisienfr_2 on http://www.billelouadah.fr

   Le 23 mars 2008, lors de son installation en mairie, Gérard Segura faisait passer le nombre d’adjoints au maire de 15 à 20.
Au cours de son premier Conseil Municipal, le maire fabiusien Gérard Ségura augmentait considérablement les indemnités des élus de gauche de plus de 127 %, soit 365 000 € supplémentaires par an.

Face à ce scandale, le cabinet du maire annonçait dans l’urgence que Gérard Ségura renonçait à sa retraite de l’Education Nationale.
   
Hélas, à ce jour, alors que les aulnaysiens ont droit à la vérité, Gérard Ségura préfère se taire sur sa retraite…

Ces derniers mois, ce sont les dépenses de fonctionnement qui n’ont cessé d’augmenter :

  – Concert à 113 000 € le 22 juin 2008 dernier au parc urbain !!!
 
  – Nouvelle voiture de fonction du maire à 885 € par mois !!!
 
  – Voyages à l’étranger sous prétexte de coopération internationale à 555 € la nuit !!!
   
  – Multiplication d’emplois municipaux contractuels !!!

En effet, plus de 30 emplois contractuels ont été créés avant l’été.
 

Cette façon de faire s’apparente à une gestion partisane de l’instrument municipal au profit d’une minorité qui ne se soucie nullement de qui devra payer la facture.

Chaque année la ville d’Aulnay-sous-Bois se voyait placer par les magazines économiques spécialisés parmi les villes les mieux gérées de France.
Aujourd’hui, ses marges financières sont gaspillées alors qu’aucun investissement pour l’avenir n’a été engagé…

 
Nous rappelons à M. Gérard Ségura qu’il a certes hérité d’une cagnotte municipale, fruit d’une gestion municipale passée rigoureuse
; pour autant, celle-ci doit avant tout servir à prévoir et à financer les futures infrastructures dont nos concitoyens ont besoin.

Le Parti Radical d’Aulnay-sous-Bois se dit choqué par de telles pratiques inutiles qui n’amélioreront pas le quotidien des aulnaysiens.
Nombreux sont ceux en attente d’emplois et de logements qui se disent extrêmement déçus par l’absence de réponse municipale à leurs difficultés (Ils déchantent et le disent haut et fort !!!).

Décidément les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent…

Le Parti Radical appelle donc chacun à la vigilance républicaine pour que cessent ces dérives inacceptables.

   Ainsi, c’est l’ensemble de l’opposition* UMP – Parti Radical – Nouveau Centre qui dénonce cette gestion municipale partisane et coûteuse. Ces agissements irresponsables auront comme conséquence une inéluctable augmentation de la fiscalité et une diminution des investissements sur notre ville d’Aulnay-sous-Bois.

*Il est à souligner que le MoDem d’Aulnay a également dénoncé la gestion municipale de Gérard Ségura («…nous n’avons pas fini d’avoir des surprises à Aulnay avec cette gauche caviar…»)
 
Source : Aulnay Radical – Le 7 septembre 2008

2 réflexions au sujet de « Aulnay-sous-Bois : Gestion partisane et coûteuse de la part du maire fabiusien Gérard Segura »

  1. Florence

    C’est très bien de taper sur les dérives financières de Gérard Ségura mais vous oubliez de dire que l’on doit cette impossible victoire de la gauche au charismatique Gérard Gaudron et aux co-listiers qui ont accepté de suivre l’ex-chomeur le plus médiatique de France.
    Malgré l’ampleur de l’affaire des Assedics, à aucun moment n’a été évoqué un quelconqque retrait de Gérard Gaudron par l’UMP et ses alliés ? Il ne vous reste plus que 5 ans à dénoncer et c’est certain qu’avec cette gauche caviar, vous allez avoir de la matière.

  2. Aulnay Radical

    Florence,
    Pour votre information, sachez que la majeure partie des colistiers n’avait pas connaissance de la situation professionnelle de M. Gaudron.
    Sachez aussi que, pour figurer sur la liste municipale de droite, les signatures des colistiers n’ont été transmises en préfecture que quelques heures avant que n’éclate dans les médias cette désormais triste affaire des Assedic; rendant ainsi difficile toute modification de liste.
    Pour autant, même si nos contributions nombreuses (Enquêtes, sondages, tracts, Pacte Radical pour la ville durable, remarques…) n’ont pas été pris en compte par Gérard Gaudron et son entourage le plus proche, nous assumons pleinement et collectivement la défaite avec une conviction, celle d’avoir été un partenaire loyal.

Les commentaires sont fermés.