Gérard Ségura ou le coup ‘‘d’éclat’’ permanent

de | 2010-11-19

    Nous vous prions de trouver ci-dessous la tribune de Jacques Chaussat publiée dans Oxygène.
La présention est plus conforme à celle qui a été expédiée au service chargé de sa publication auquel nous ne manquerons pas de faire les remarques adaptées (y compris sur le choix de la photo sans accord préalable de Jacques Chaussat !). 

Gérard Ségura ou le coup ‘‘d’éclat’’ permanent

Gérard Ségura ou le coup ‘‘d’éclat’’ permanent - image  on http://www.billelouadah.frDans un tract récent, Gérard Ségura me fustigeait ainsi que mes collègues du Département.

Pourquoi ? Parce que nous n’avions pas accepté, en l’état, la proposition ‘‘collèges’’ du Président du Conseil Général.

Ce dernier a refusé notre demande de reconduction à quelques semaines de l’examen de cet important dossier.

Dans ces conditions, nous avons quitté la salle avec d’ailleurs le groupe communiste.

En l’absence de quorum, le Président a dû lever la séance.

Un peu d’histoire récente.

Lors du conseil municipal d’Aulnay du 23/09, notre groupe a voté l’acquisition de foncier en vue de créer une réserve pour un 7ème collège dans le canton sud.

Gérard Ségura et moi-même reconnaissions qu’au-delà de nos divergences politiques, nous avions œuvré ensemble pour ce projet fondamental lié à la rénovation de l’actuel établissement du Parc.

Je déclarais entre autres, en m’adressant à notre Maire ‘‘les études sont certes toujours en cours mais un espoir sérieux existe de voir figurer la réalisation de ce projet dans les années 2013 à 2015 et ce, sous réserve que de nouveaux montages financiers le permettent… Mais nous connaissons tous, vous et moi en particulier, l’état préoccupant des finances de notre département.

Dans ce contexte, il va de soi que j’apporte mon approbation ainsi que les membres de notre groupe à l’acquisition de ces propriétés’’.

Séance du Conseil Général du 14/10/2010

Présentation du Plan Exceptionnel d’Investissement.

Montant :                      703 Millions d’euros

Financement :   324 Millions d’euros par un partenariat Public/Privé.

                       Environ  400 Millions d’euros par des emprunts ‘‘classiques’’.

Hélas aucun rapport d’évaluation n’a été produit. Il était pourtant indispensable pour apprécier les conditions de ce programme et leur impact sur une situation décrite il y a quelques mois de quasi faillite !

Par ailleurs aucune concertation n’a eu lieu. Et je déclarais au nom de notre groupe :

‘‘Un vote ‘‘oui’’ dans les conditions présentes, porterait l’acceptation d’une réflexion sur un projet global, dont on ne peut mesurer les conséquences, notamment financières, au moment même, où, dans le cadre du Conseil Départemental de l’éducation nationale, les enseignants et les syndicats ont voté contre le projet en raison de l’absence de concertation’’.

J’ajoutais :

‘‘En fait, comme je l’ai dit en commission, vous voulez nous faire voter sur des intentions et rien de plus. Vous recherchez uniquement un bon coup de pub dans cette période pré-électorale’’.

‘‘Et pourtant nous voulons la construction ou la reconstruction des collèges à Bondy, … et dans ma bonne ville d’Aulnay’’

Le dimanche 17 octobre (session de ‘‘rattrapage’’) le plan a été adopté par les seuls socialistes malgré les insuffisances évoquées.

Passage en force. Déni de démocratie. Désinformation

Décidément au Département comme à Aulnay, Messieurs Bartolone et Ségura utilisent les mêmes ‘‘ficelles’’ pour mener leur combat idéologique.

La technique : le coup ‘‘d’éclat’’ permanent.

Jacques CHAUSSAT
Conseiller général et municipal d’Aulnay-sous-Bois

Site internet : aulnayradical.fr