DSK soupçonné d’abus de pouvoir au FMI

de | 2008-10-19

DSK soupçonné d'abus de pouvoir au FMI - image ap_2 on http://www.billelouadah.fr
 
  C’est le Wall Street Journal qui révèle l’affaire ce samedi 18 octobre 2008.
Et le FMI confirme, ce samedi après-midi, l’ouverture d’une enquête sur son directeur.

 

   
Et c’est quoi cette "affaire" ?

Au départ un "incident dans la vie privée" de Dominique Strauss-Kahn "en janvier 2008", tel qu’il l’explique lui-même dans les colonnes du quotidien économique. En fait, des relations intimes que le patron du FMI auraient entretenues avec une économiste hongroise Piroska Nagy, travaillant pour le département Afrique du Fonds monétaire international.

Quel est le problème ?
Une enquête vient d’être confiée à la société Morgan, Lewis & Bockius LLP pour savoir si Dominique Strauss-Kahn n’aurait pas abusé de son pouvoir, en qualité de patron du FMI, lors du départ de Piroska Nagy de l’institution qu’il dirige.

En clair ?
Les enquêteurs se demandent si Dominique Strauss-Kahn n’aurait pas tout fait pour qu’elle parte ou au contraire s’il ne serait pas intervenu pour augmenter ses indemnités de départ. S’il n’aurait pas abusé de son pouvoir, en somme.
Le FMI a confirmé ce samedi après-midi l’ouverture d’une enquête sur son directeur. A l’initiative de cette enquête: Shakour Shaalan, un doyen de l’institution, "qui a eu l’écho de certaines allégations cet été."

Que dit Dominique Strauss-Kahn ?
Dans un communiqué, explique le WSJ, il déclare collaborer avec les enquêteurs mais nie avoir "abusé de sa position de directeur du FMI".

Et que dit l’économiste hongroise ?
Son avocate, interrogée par le Wall Street Journal, affirme que la jeune femme a touché les mêmes indemnités que des collègues de même statut et qu’elle n’a pas été poussée vers la sortie.

Cela pourrait-il avoir des conséquences sur la carrière de DSK ?
Pascal Boniface, directeur de l’Institut des relations internationales, interviewé sur France Info, explique que les Américains sont friands des affaires de mœurs et rappelle que l’ex directeur de la banque mondiale, Paul Wolfowitz, impliqué dans une affaire similaire avait dû démissionner.

   Sur le site du JDD, on apprend que l’affaire irrite bon nombre de membres du FMI et qu’elle pourrait bien avoir d’importantes conséquences, au-delà même de la carrière de Dominique Strauss-Kahn, sur le système économique mondial…

Source : Le Post – Le 18 octobre 2008