Grève du 15 mai : Double Peine pour les familles aulnaysiennes

de | 2008-05-15

   En cette journée du 15 mai 2008, on peut observer l’absence de neutralité de la nouvelle majorité municipale.
En effet, dans un communiqué* en date du 13 mai 2008, celle-ci annonce l’abandon du service minimum d’accueil des enfants au motif de son soutien aux enseignants en grève.

Ainsi, le Parti Radical d’Aulnay-sous-Bois rappelle son attachement au droit de grève. Pour autant, "la liberté s’arrête là où commence celle des autres".
  Encore une fois, on ne peut donc que regretter la décision partisane du maire fabiusien M. Gérard Ségura, enseignant de son état. Cela a pour conséquence, après l’absence de cours, de pénaliser une deuxième fois les familles aulnaysiennes les plus modestes qui ne sont pas en mesure de pouvoir faire garder leurs enfants et qui n’ont pas d’autre alternative que de prendre une journée de congé…

*(A noter pour ce communiqué aux allures de tract municipal, cette faute d’accord au pluriel «les école» qui illustre bien la nécessité d’un véritable soutien scolaire…)

**(Pour information, le blog citoyen monaulnay.com a rédigé une note sur notre opposition à l’abandon du dispositif d’accueil des enfants les jours de grève. Pour accéder à cette note de monaulnay.com et aux nombreux commentaires passionnés, cliquez-ici)