Déni de démocratie au Conseil Général du 93 : Claude Bartolone refuse la concertation !!!

de | 2010-10-15

Communiqué de presse du Groupe UMP-Parti radical-NC-DVD du Conseil Général 93

Déni de démocratie au Conseil Général du 93 : Claude Bartolone refuse la concertation !!! - image  on http://www.billelouadah.fr Lors de l’examen du plan exceptionnel d’investissement pour les collèges, Claude Bartolone a refusé notre proposition de repousser de quelques semaines le vote sur ce dossier.

En effet, la concertation n’a pas eu lieu. La meilleure preuve en est la non-adhésion à ce projet des parents d’élèves, des enseignants et des syndicats.

Nous sommes bien entendu favorables à la construction et à la rénovation rapide des collèges, car les exécutifs socialo-communistes qui se sont succédés ont été coupables d’immobilisme.

Cependant, Claude Bartolone n’a pas en sa possession les éléments financiers complets pour cette opération. C’est pour cela que nous lui demandons un complément d’information et plus de précisions.

Nous ne pouvons nous satisfaire d’une annonce médiatique de communication, comme le fait régulièrement Claude Bartolone, à quelques mois des élections cantonales.

Les socialistes présentaient la Seine Saint-Denis comme un département en faillite il y a six mois. Aujourd’hui, ils proposent un plan exceptionnel de 703 millions d’euros. Cela manque de cohérence.

Les socialistes et les communistes ont déjà fait des choix financiers catastrophiques pour notre département avec les emprunts toxiques. Il faut éviter d’autres erreurs de ce type.

Nous demandons simplement les précisions financières indispensables pour l’élaboration d’un projet de cette envergure, associées à une concertation de l’ensemble des partenaires.

Un vote dimanche matin sans quorum, comme le propose Claude Bartolone, serait en réalité un passage en force et un déni de démocratie.

Ludovic Toro, Conseiller Général de la Seine-Saint-Denis
Président du groupe "Union pour la Seine-Saint-Denis" UMP-Parti radical-NC-DVD