Conseil municipal d’Aulnay-sous-Bois : déclaration du docteur Maurice Allouche

de | 2010-11-30

Conseil municipal d'Aulnay-sous-Bois : déclaration du docteur Maurice Allouche - image  on http://www.billelouadah.fr Vous trouverez ci-dessous l'intervention de Maurice Allouche, Conseiller municipal, relative à la délibération 34 :

  •  Délibération 34 : Dépistage et suivi des victimes environnementales de l'amiante. Demande de subvention à l'agence régionale de santé (ARS)


"Monsieur le Maire, chers collègues,
Mesdames et Messieurs,

Nous attendons depuis plusieurs mois une entrevue avec M. Claude EVIN, Président de l'ARS.

Je vous rappelle que lors de notre entretien avec le secrétaire général de la préfecture, représentant Monsieur le Préfet, les personnels étaient présents.

Nous avons exprimé nos doléances, M. SEGURA pour le site dépollué, et moi-même pour la prise en charge environnementale des personnes exposées (de l'école du Bourg et des riverains).

Monsieur le secrétaire général de la préfecture nous a donc demandé de nous adresser à l'ARS.

Nous attendons ce rendez-vous. Nous sommes dans une situation paradoxale.

Nous sollicitions une subvention d'un montant de 30 000 € alors que nous savons même que ce montant est dérisoire au regard des besoins. Avec une allocation de cet ordre, on pourrait interpréter le versement de cette subvention comme un transfert partiel de la responsabilité de recherche par l'ARS. Cela pourrait même signifier que nous aurions quasiment une délégation de fait de cet organisme, en conséquence de quoi bien entendu, nous serions dans l'obligation d'informer l'ARS par un bilan précis sur l'utilisation des fonds et sur la nature des actions engagées.

Mes chers collègues, à quoi vont servir ces 30 000 € ?

De mon point de vue, la priorité des priorités, compte tenu de la faiblesse des sommes engagées, devrait concerner :

  1. La communication, lien direct vers la population sur les risques de contamination environnementales, avec l'utilisation d'outils informatiques, via Internet, et aussi du courrier papier
  2. Prescription d'examens de santé, bilan pneumo et scanners…

JE VOUS L'AVAIS DIT !

Qui demande ces examens ?

Il y a un problème éthique et donc, cette question devra être tranchée par l'ARS qui dirigera les patients vers les organismes de son choix.

Vous voyez, mes chers collègues, le problème est complexe. Mais vous avez bien compris que cette subvention sera très vite utilisée et qu'à mon avis, l'ARS devra très rapidement prendre les choses en main, c'est à dire établir le rapport de faisabilité et la recherche d'action.

Le rendez-vous avec M. EVIN me semble très urgent.

Notre groupe votera cette délibération."

Maurice Allouche

 Source : Aulnay Radical – Le 30 novembre 2010