Conseil Général de la Seine-Saint-Denis : « La com de Claude Bartolone exaspère la droite »

de | 2010-02-03

Conseil Général de la Seine-Saint-Denis : Halte à l’inflation publicitaire du département. C’est en substance le message que veulent faire passer les conseillers généraux de droite qui viennent de lancer une pétition sur le site www.stoplacom93.info
  
Dans leur collimateur : « Le déploiement d’une communication départementale excessive et coûteuse : affichages, encarts dans les journaux, magazines, abribus.

 Des dépenses que l’opposition chiffre à 9,5 millions d’euros. « Indécent », juge-t-elle, à l’heure où le président (PS) du conseil général Claude Bartolone tire la sonnette d’alarme sur les 100 millions d’euros qu’il lui manque pour boucler le budget départemental 2010.

"Trop, c’est trop, s’irrite Ludovic Toro, président du groupe UMP-PRV-NC-DVD au conseil général"

    
Si le message était au service des Séquanodionysiens, je serais d’accord. Mais les supports servent de plus en plus à des attaques partisanes de la politique gouvernementale. Je sais que Claude Bartolone est député, mais il ne faut pas qu’il se trompe d’assemblée. J’ai d’ailleurs alerté le préfet sur la tonalité de ces messages en pleine période électorale. »

Hier soir, la pétition avait recueilli 108 soutiens. Un chiffre que Ludovic Toro espère voir grossir après son appel à signature à paraître dans… le magazine départemental de février.

Au cabinet de Claude Bartolone, on juge l’initiative « ridicule », voire « mensongère ». « La communication a coûté 6 millions l’année dernière, 10 % de moins qu’en 2008, et il y aura une nouvelle baisse cette année. La preuve, il n’y a eu qu’une seule campagne sur des panneaux 4 x 3 en 2009, contre une moyenne de quatre par an entre 2004 et 2008. »
   
Quid des deux encarts « Mon département j’y tiens » et « Département menacé, services publics en danger » ? « L’opposition a pu s’exprimer sur ces supports », rétorque-t-on. « Ce que la droite départementale a du mal à percevoir, conclut le cabinet, c’est ce qui relève de la communication du département et ce qui relève de la prise de parole de Claude Bartolone reprise dans les médias. Cela les renvoie à leur incapacité à avoir un point de vue ou des propositions politiques sur quoi que ce soit. »

  
Source : Le Parisien – Julien Duffé – Le 1er février 2010


A l’instar de ses collègues conseillers généraux UMP-PRV-NC-DVD du département, Jacques Chaussat invite le plus grand nombre à signer cette pétition en ligne afin que l’argent consacré à la communication soit affecté à des dépenses utiles pour les habitants de Seine-Saint-Denis.


    Signer la pétition