Conseil Général 93 du jeudi 14 octobre 2010 – Intervention de Jacques Chaussat sur le Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges

de | 2010-10-17

Monsieur le Président, chers collègues, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président,

Conseil Général 93 du jeudi 14 octobre 2010 - Intervention de Jacques Chaussat sur le Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges - image  on http://www.billelouadah.fr Quelle habileté, encore, en termes de communication politique à quelques mois d’une échéance électorale primordiale pour notre département !

Mais aussi quel croche-pied à l’égard de vos compagnons de route communistes avec la quasi-destruction de leur PPI (Plan Pluri-Annuel d’Investissement) pour les collèges auquel vous proposez de substituer un PEI (Plan Exceptionnel d’Investissement).

Cela pourrait prêter à sourire si nous n’étions pas sur des enjeux fondamentaux pour la Seine Saint-Denis. La question des collèges est évidemment primordiale pour notre département et pour nos villes. Nous devons apporter des réponses adaptées certes, aux besoins démographiques, éducatifs et fonctionnels, comme vous  l’avez indiqué…
 
Pour accéder à l'ensemble de l'intervention de Jacques Chaussat portant sur le plan exceptionnel d'investissement en faveur des collèges, cliquez-ici

Source : Aulnay Radical – Le 17 octobre 2010

4 réflexions au sujet de « Conseil Général 93 du jeudi 14 octobre 2010 – Intervention de Jacques Chaussat sur le Plan Exceptionnel d’Investissement en faveur des collèges »

  1. Florence B.

    Parent d’élèves au Collège du Parc, j’ai pu me rendre compte que Jacques Chaussat, contrairement à son prédécesseur, était très impliqué sur le dossier du 7ème collège.
    Il nous adresse régulièrement en copie ses courriers pour améliorer l’accueil et les conditions de travail de nos enfants.
    Comme vous dites, Monsieur Chaussat, vivement la livraison des études dans notre belle ville d’Aulnay !

  2. guillermo

    Il est bon de rappeler qu’un établissement scolaire est un lieu d’échange et de savoir.
    L’éducation est un droit. Il ne faut pas instrumentaliser les élèves à des fins politiques, réforme des retraites ou pas.
    Hélas, à Aulnay, les manifestations d’élèves donnent tout de suite lieu à des débordements. Un poignée d’élèves radicaux sème la zizanie dans les rues, donnant une nouvelle fois une image négative de notre commune.
    On peut être opposé à une réforme, mais il y a une limite civique à ne pas dépasser.

  3. S.JOULAIN

    Monsieur Chaussat,
    A la lecture de votre intervention au conseil Général, je constate que contrairement à ce qui a pu être dit sur votre position concernant ce 7ème collège, vous soutenez avec force ce projet. Et le fait que vous souhaitiez avoir tous les éléments du « montage financier » ainsi que des modalités de remboursement de cette dette (de taille) avant de prendre une décision qui nous engage pour de nombreuses années, me rappelle les années où notre « belle ville » était souvent citée comme étant parmi les communes de France les mieux gérées. Et cette rigueur de gestion, c’est à vous que nous la devions. Je suis maman d’une petite fille qui, si ce collège est construit dans les délais annoncés, pourra étudier non loin de chez elle.
    Enfin si je devais faire un souhait, ce serait que vous puissiez à nouveau (et le plus tôt possible) faire bénéficier Aulnay de votre expérience et de votre expertise financière.
    S.JOULAIN

  4. marie-louise

    Mère de famille, je suis heureuse de constater que la question du 7è collège est abordée sur ce blog. Je découvre les différents sites.
    Le vôtre n’a pas trop l’air de trop polémiquer. C’est mieux pour échanger sur les enjeux importants de notre commune Dans mon quartier, tous les parents veulent inscrire leurs enfants à l’Espérance. Je peux le comprendre mais ce n’est pas tout à fait normal d’avoir perdu confiance en l’école publique. C’est dramatique.
    Je me dis que plus on veut imposer la mixité sociale, plus elle fait peur. Fréquenter des gens différents, c’est naturel. Mais c’est aussi naturel de vouloir vivre tranquille chez soi en famille et de chercher une école à l’abri des problèmes.

Les commentaires sont fermés.