Cantonales en Seine-Saint-Denis (93) – 27 mars 2011 : « Les jeux sont faits dans deux cantons »

de | 2011-03-23

Cantonales en Seine-Saint-Denis (93) - 27 mars 2011 : En 2004, la règle du « désistement républicain » avait été strictement observée par le PS et le PC : sept cantons s’étaient ainsi retrouvés avec un seul candidat au second tour, le mieux placé à gauche. Dimanche prochain, ce scénario se jouera de nouveau mais dans deux cantons seulement : les socialistes Michel Fourcade à Pierrefitte-Villetaneuse et Stéphane Troussel à La Courneuve sont sûrs d’être réélus.

LES BALLOTTAGES FAVORABLES

Aulnay-Nord.
Le sortant PS Gérard Ségura semble peu menacé, fort de ses 42,5% au 1er tour.
Il affrontera l’UMP Franck Cannarozzo, qui n’a recueilli que 22,6% des voix.
Gérard Ségura a reçu le soutien du PC local mais n’aura pas celui du candidat Europe Ecologie, François Siebecke (7,5%), qui veut "laisser les électeurs écologistes voter en pleine conscience".

Les Lilas.
Le sortant PS Daniel Guiraud a obtenu 60,6% des voix au 1er tour mais doit aller en 2e semaine à cause de la faible participation. Il devrait l’emporter sans souci face au jeune UMP Loïc Akinocho, qui a recueilli 20,4% des suffrages.

Pantin-Ouest.
Le sortant PS Bertrand Kern a lui aussi manqué la réélection au 1er tour malgré ses 57,3%. Sa victoire dimanche devrait être une formalité face au FN André Liboz (14,4%).

Drancy.
Le sortant UMP Stéphane Salini (51,5%) n’a aucune inquiétude à se faire face au patron du FN 93 Gilles Clavel (15,8%).

Les Pavillons-sous-Bois.
Avec 49,3% au 1er tour, la sortante UMP Katia Coppi a partie gagnée face à la socialiste Sandrine Calisir qui a obtenu 20,1%.

Noisy-le-Grand.
Le sortant PS Emmanuel Constant a obtenu 44,5% des voix au 1er tour et se retrouve face au candidat du FN qui a atteint 21%. Il pourra compter sur le report des voix communistes (11,4%) et POI (2,7%).

Sevran.
L’écologiste Jean-François Baillon, soutenu par le PS, part largement favori du 2nd tour face au FN qui a recueilli près de 23% des voix. Les candidats de gauche ont en effet totalisé 65% des voix au 1er tour, dont 32,3% pour le seul Baillon.

Gagny.
L’UMP Michel Teulet ne semble pas près de quitter les bancs du conseil général où il s’est assis pour la première fois en 1979. Avec près de 14 points d’avance sur la candidate écolo Ginette Contrastin, il est largement favori.

Saint-Ouen.
Jacqueline Rouillon (ex-PC) a amélioré son score de 2004 avec 31,7% des voix, son rival (DVD) William Delannoy progresse aussi avec 30,2%. La sortante devrait être réélue grâce au report des voix de gauche qui ont totalisé près de 70% des suffrages au 1er tour.

LES MATCHS GAUCHE-GAUCHE

Aubervilliers-Est.
La sortante socialiste Evelyne Yonnet espère être réélue face à l’ancien maire communiste Pascal Beaudet qui l’a pourtant devancée de 90 voix au 1er tour. Impossible de prédire qui va l’emporter dans ce qui ressemble au match retour des municipales de 2008.

Romainville.
La sortante (DVG) Corinne Valls, soutenue par le PS et Europe Ecologie, retrouve sa rivale communiste Sofia Dauvergne. Forte de ses 43,1% du 1er tour, elle semble peu menacée.

Montreuil-Ouest.
L’écologiste Catherine Pilon (21,7%) a obtenu 109 voix d’avance sur le communiste Belaïd Bedreddine (19,8%). En théorie, elle peut compter sur les voix socialistes (19,5%), tandis que son rival peut espérer récupérer les votes de la Fase (10,3%). Mais qui peut dire à Montreuil où vont les voix des électeurs de la gauche, ultra-majoritaire (75,8%) mais ultra-divisée?

Saint-Denis-Nord-Ouest.
La sortante PC Florence Haye (31,2%) a de l’avance sur la candidate écologiste soutenue par le PS, Fatima Laronde (27%). Mais celle-ci s’est réduite depuis 2004. Si les deux se retrouvent bien face à face dimanche, cela donnera lieu à un scrutin serré.

LES DUELS SERRÉS

Montfermeil.
Le sortant UMP Raymond Coënne a obtenu plus de 7 points d’avance sur le candidat Europe Ecologie, soutenu par le PS, Rodrigo Arenas-Munoz. Le doyen du conseil général part donc favori, mais la gauche estime avoir une petite chance à condition de mobiliser.

Rosny.
Le sortant UMP Claude Capillon est bien placé pour être réélu à condition que les électeurs du MoDem (8,5%) et qu’une partie au moins du Front national (17,8%) se reportent sur lui. Son rival socialiste Philippe Vachieri doit absolument mobiliser les électeurs de gauche.

Villepinte.
La sortante (DVG) Nelly Roland a fini 2e du 1er tour (26,3%) derrière l’ancienne maire UMP Martine Valleton (32,9%). Le duel s’annonce serré, la gauche ne totalisant que 46,6% des voix du 1er tour. Les abstentionnistes et les électeurs du FN (15,7% au 1er tour) feront pencher la balance.

LES CANTONS QUI POURRAIENT BASCULER

Epinay.
Le sortant (app. PS) Serge Méry s’est effondré au 1er tour avec à peine 20,9% des voix contre 45,9% au maire (DVD) Hervé Chevreau. Le canton ne devrait plus échapper à celui-ci.

Le Raincy.
Ce canton qui regroupe la ville de droite du Raincy et celle de gauche de Clichy-sous-Bois a basculé dans le camp de l’UMP en 2004. Le maire PS de Clichy, Claude Dilain, peut-il le récupérer dimanche? C’est possible vu son bon score (40,2%). Le sortant, Ludovic Toro, n’a obtenu que 33,9% mais il peut compter sur une plus forte mobilisation au Raincy. Hier, la sans étiquette Brigitte Laurençon (4,1%) a appelé à voter pour lui. Si les électeurs du FN se reportent aussi sur lui, il sera réélu.

Source : Le Parisien – Blandine Seigle avec Gwenael Bourdon – Le 23 mars 2011