Arcelor Mittal : Borloo « imagine une OPA publique »

de | 2012-12-26
Arcelor Mittal : Borloo

Borloo a lancé jeudi l'idée d'une "OPA publique" sur Arcelor Mittal pour "garantir l'avenir de la sidérurgie franco-européenne" - Credit photo Dupuy Florent - SIPA

Le président des députés centristes UDI, Jean-Louis Borloo, a lancé jeudi l’idée d’une « OPA publique » sur Arcelor Mittal pour « garantir l’avenir de la sidérurgie franco-européenne », rejetant toutefois une « nationalisation de chantage ou de punition ».

« S’il faut bâtir une alternative avec les Espagnols, les Luxembourgeois, voire les Polonais et les Russes, (…) Mittal a bien fait une OPA hostile sur Arcelor, on peut imaginer une OPA publique pour garantir d’une manière stratégique l’avenir de la sidérurgie franco-européenne », a déclaré Jean-Louis Borloo au micro de BFM TV/RMC.

Arcelor Mittal et le gouvernement ont conclu un accord fin novembre concernant le site sidérurgique de Florange, après que le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg eut brandi la menace d’une nationalisation temporaire.

Arcelor Mittal : Borloo

Florange (57). Jean-Louis Borloo, le président de l'UDI a déclaré sur France Inter être favorable à une prise de contrôle transitoire par l'Etat du site d'ArcelorMittal à Florange.

« La nationalisation ne peut pas être une forme de chantage ou de punition », a estimé Jean-Louis Borloo. « La sidérurgie franco-européenne est absolument vitale pour nous. Arcelor Mittal, 22 000 salariés en France, est une entreprise qui ne va pas bien », s’est alarmé le président de l’Union des démocrates et indépendants, faisant part de ses « inquiétudes ».

Source : AFP – Le 20 décembre 2012