Aulnay-sous-Bois : Oxygène n°82 – Tribune libre de Jacques Chaussat relative au vote du budget

de | 2010-04-21

Aulnay-sous-Bois : Oxygène n°82 - Tribune libre de Jacques Chaussat relative au vote du budget - image  on http://www.billelouadah.fr

Un Conseil Municipal surréaliste !

Le vote du budget représente le temps fort de l’année municipale.

  

En effet, l’acte budgétaire, outre le fait qu’il fixe financièrement les objectifs et actions de l’exécutif, officialise en quelque sorte les accords des membres d’une majorité sur les choix opérés.

  

Aussi quelle surprise de voir les “verts” se désolidariser de la majorité en réprouvant les choix et méthodes du maire. Ils sont allés même jusqu’à attaquer la politique “d’embauche de copains”.

Ils sont donc entrés dans l’opposition… de gauche.

  

Cet évènement s’est produit après que j’aie moi-même dénoncé avec force les procédés du  Maire et son mode de gouvernance dans mon intervention.

  

D’abord, le fait d’avoir pour la première fois traité le compte administratif (le bilan 2009) avant le budget 2010 afin d’effectuer un report positif permettant de masquer le déséquilibre Recettes/Dépenses.

   

Belle manœuvre !

  

Ensuite, en soulignant ses insuffisances dans la gestion du personnel alors que M. Ségura raillait l’équipe précédente sur ce sujet.

  

Enfin sur l’explosion de la dette qui représente en réalité de l’impôt différé.

   

  Dette ville 2007 : 22,862 M€

  Dette ville 2009 : 46,595 M€

  

à laquelle il conviendra d’ajouter l’utilisation des emprunts 2010 estimés à 21,050M€

  

  Dette par Aulnaysien 2007 : 393,45 €

  Dette par Aulnaysien 2010 : 742,86 €

  

J’ai développé ce que j’ai appelé les “7 mauvaises actions de M. Ségura”, résumées ci-après :

  

 Une politique d’urbanisation faite de bétonnage, de mitage des zones pavillonnaires visant à assurer la pérennité “Ségurienne” sur la ville.

Une fuite en avant financière conduisant au désastre à court ou moyen terme

-   Des déficiences dans la politique économique mais un système du “coup par coup” qui n’en est pas pour autant pragmatique.

Une communication à la gloire du Maire et tournée vers ses seuls intérêts visibles ou invisibles.

Une politique du personnel communal illisible faite de réponses particulières et personnalisées.

Une modification substantielle des missions de la Police Municipale, 1er stade de révisions profondes voire déchirantes.

Une absence d’engagement véritable dans le développement durable.

   

En conclusion, mauvais choix, situation financière préoccupante, impôts différés, décisions partisanes et “subtiles” sur fond de préparation d’un “empire Ségurien”.

  

Nous refusons tout cela et agissons pour un autre avenir à Aulnay-sous-Bois.

  
Pour le Groupe UMP – Parti Radical – DVD, Jacques Chaussat, Conseiller général et municipal