Aulnay-sous-Bois : « La ville veut maîtriser son urbanisme » dans Le Parisien

de | 2009-10-27

Aulnay-sous-Bois : A gauche comme à droite, les élus d’Aulnay-sous-Bois redoutent le bétonnage de la ville. Lors du conseil municipal jeudi soir, majorité et opposition se sont une nouvelle fois accusées mutuellement de livrer la commune aux promoteurs immobiliers. « Le maire souhaite une ville de 100 000 habitants », dénonce le conseiller général UMP Jacques Chaussat.

« On perd 800 habitants par an depuis le début des années 2000, répond le maire socialiste Gérard Ségura. Si on ne construit pas 250 logements par an, la ville sera en décroissance. Alors on atteindra peut-être les 100 000 dans cinquante ans, mais jamais dans cette mandature ni dans la prochaine que nous conduirons, nous n’avons l’intention d’atteindre ce chiffre. »

C’est justement pour « freiner l’appétit des promoteurs » que le conseil municipal a déterminé jeudi cinq secteurs sur lesquels la ville entend être un interlocuteur incontournable. « L’idée, c’est de lancer des études d’urbanisme pour savoir combien d’appartements on peut y construire, sur quelle hauteur… L’avantage des études, c’est aussi de geler toute possibilité de vente ou d’achat sans l’accord express de la mairie », explique le maire.

Une stratégie mise en place dans le secteur du Soleil-Levant, à la Croix-Blanche, dans l’hypercentre sur le boulevard de Strasbourg et en limite des Pavillons-sous-Bois. Une façon de contrer les possibilités offertes par le plan local d’urbanisme, voté par la précédente municipalité. « Ce plan permettait de construire jusqu’à sept étages, détaille le maire. Les promoteurs se sont rués sur les petits propriétaires pour racheter leurs biens afin construire des immeubles. La création du périmètre d’étude permet de faire réfléchir tout le monde et nous donne les moyens de négocier. »
 
Source : Le Parisien – Aurélie Foulon – Le 24 octobre 2009