Aulnay-sous-Bois : une conductrice de bus rouée de coups par des jeunes filles

de | 2010-05-10

Aulnay-sous-Bois : une conductrice de bus rouée de coups par des jeunes filles - image  on http://www.billelouadah.fr
Ligne 610 : l’un des points noirs de Seine-Saint-Denis en matière de sécurité dans les transports en commun. Dimanche soir, une conductrice de bus a été adressée par trois passagères. Les conducteurs de la ligne ont fait valoir leur droit de retrait : le trafic reste suspendu…

Les trois jeunes femmes voulaient se faire déposer entre deux arrêts : face au refus de la conductrice, elles en sont venues aux mains.

Conduite à l’hôpital après son agression, la conductrice a reçu dans la soirée la visite du préfet de Seine-Saint-Denis. Sont état de santé n’inspire cependant aucune inquiétude.

Aussitôt, les chauffeurs de la compagnie ont fait valoir leur droit de retrait, tous les bus de la ligne 610 sont rentrés au dépôt. Le trafic reste interrompu ce matin, alors qu’une réunion exceptionnelle se tient au siège de la compagnie entre direction et syndicats.

Les auteures présumées de l’agression ont été interpelées tôt ce lundi matin en gare RER d’Aulnay-sous-Bois.

C’est la deuxième fois en quelques semaines que la circulation est interrompue sur cette ligne sensible qui dessert notamment La Courneuve, Le Blanc Mesnil, Aulnay-sous-Bois et Sevran.
Depuis près de deux mois, les incidents (caillassages, agressions) se multiplient contre les transports en commun de Seine-Saint-Denis, majoritairement dans l’est du département.

La compagnie TRA (groupe Veolia) exploite le réseau départemental d’autobus de Seine-Saint-Denis depuis plus de 15 ans. Elle dessert 24 communes, soit un bassin de population de 720.000 habitants.
TRA emploie quelque 440 chauffeurs.

Source : France Info – Gilles Halais – Le 10 mai 2010