Aulnay-sous-Bois : « Menaces et agressions font partir le bailleur Immobilière 3F »

de | 2011-03-01

Aulnay-sous-Bois :  Aulnay, hier. Le siège départemental du bailleur social 3F, situé dans un petit centre commercial, reste portes closes. Une affichette annonce la fermeture exceptionnelle du site à ses 10 102 locataires.

Les 45 salariés de l’antenne départementale d’Immobilière 3F ont quitté Aulnay pour des raisons de sécurité. Le bailleur social cherche actuellement une nouvelle implantation.

L’antenne départementale du bailleur Immobilière 3F a baissé le rideau. L’agence regroupait 45 salariés, place Laennec, au cœur du quartier du Gros-Saule, à Aulnay-sous-Bois. Une adresse connue des quelque 10102 locataires de Seine-Saint-Denis, qui pouvaient s’y rendre pour un problème que ne pouvait résoudre leur gardien.

Et c’est par hasard qu’ils ont trouvé porte close en janvier. « Personne n’a été prévenu », s’inquiète le président d’une amicale de locataires de Sevran qui reste sans réponse d’une lettre en recommandé au siège d’I3F où il disait son inquiétude et réclamait des explications.

Des questions de sécurité seraient en fait à l’origine de leur départ précipité. « Il y a eu des menaces et des agressions, en décembre 2010 et janvier 2011, qui visaient le personnel, et le directeur, des pressions pour régulariser des situations de squat, par exemple, explique Didier Jeanneau, directeur général adjoint chez I3F. Nous avons déposé plainte. En attendant, il aurait fallu assurer la sécurité du personnel, y compris sur le trajet du parking au bureau, soit 200 m. Ça n’aurait pas tenu et ça aurait attisé la situation. » Le responsable explique que des solutions alternatives ont été recherchées à Aulnay, en vain.

Au groupe 3F, on explique néanmoins qu’un déménagement était de toute façon programmé pour le courant de l’année 2011. Objectif : mieux rayonner sur le département, au regard notamment de nouvelles acquisitions de logements, les 3400 appartements ajoutés au patrimoine depuis le rachat de la Sadif. La nouvelle implantation de l’agence, plus grande, plus moderne, mieux desservie, serait en négociation. En attendant, les salariés d’I3F ont provisoirement rejoint le siège à Paris. « Je regrette profondément ce départ, d’autant que nous travaillions justement sur ces questions de sécurité, déplore Gérard Ségura, le maire PS d’Aulnay, étonné et fâché. Un service qui quitte le territoire, ce n’est jamais bon. »

Même inquiétude à Sevran, chez le maire (Europe Ecologie-les Verts). « Avec un tel patrimoine, il est important d’avoir des interlocuteurs », estime Stéphane Gatignon, qui craint que la pression ne retombe sur les gardiens du bailleur.

Au groupe 3F, on insiste sur le fait que le service clientèle est toujours joignable du lundi au vendredi au 01.55.26.11.90. Et souligne qu’il ne s’agit pas là d’un abandon de la Seine-Saint-Denis : « Nous croyons vraiment en ce territoire, où on a un très fort développement, avec les projets de rénovation urbaine, à Clichy, Montfermeil et Bondy par exemple. » Quant aux locaux du Gros-Saule, leur reconversion est à l’étude. I3F assure que la municipalité sera consultée.

Source : Le Parisien – Carole Sterlé – Le 28 février 2011

Une réflexion au sujet de « Aulnay-sous-Bois : « Menaces et agressions font partir le bailleur Immobilière 3F » »

  1. Bernard

    Encore une information regrettable, légitimant la pétition que vous faites circuler concernant la vidéo protection, les missions de la police municipale face au recul de la tranquilité et osons-le dire, de la sécurité.

Les commentaires sont fermés.