Aulnay-sous-Bois : Un char de lycéens à la Techno Parade

de | 2008-09-20

Aulnay-sous-Bois : Un char de lycéens à la Techno Parade - image leparisiengwenaelbourdon200908 on http://www.billelouadah.fr Les élèves du lycée privé du Protectorat Saint-Joseph à Aulnay-sous-Bois ont décoré le char sur lequel ils défileront aujourd’hui à la Techno Parade. Leur professeur d’anglais Lydie Clarke (brune au centre) et la lycéenne Ornella (blonde à droite) seront aux platines (LP/GB).
   
Fixer les bâches, serrer les vis, brancher les enceintes… Ce n’était pas précisément du bachotage, mais ces lycéens de bac pro vente n’ont pas ménagé leur peine hier. Sur une vaste pelouse aux portes de Paris, ils ont décoré et aménagé « leur » char. Celui sur lequel ils défileront aujourd’hui dans les rues de la capitale, au rythme de la musique electro.

« Un lycée du 93 à la Techno Parade, c’est rare ! Vous avez vu ? Il y a le nom du Protectorat Saint-Joseph sur la bâche ! » s’exclame Pierre-Emmanuel. Oui, c’est bien dans cet établissement catholique d’Aulnay « avec une église et des soeurs », précise un élève qu’a mûri ce projet un peu fou. Sur le char « Protek 4 Deejays », on pourra admirer le savoir-faire de grands DJ (Antoine Clamaran, David Vendetta, Norman Doray, Tristan Garner…), mais aussi celui de deux jeunes femmes : la blonde lycéenne Ornella, tout émue d’une telle aventure… et sa prof d’anglais Lydie Clarke ! L’enseignante de 32 ans a mis toute son énergie dans cette aventure, partie d’un travail sur le téléchargement illégal. L’idée d’un char à la Techno Parade a germé après une conférence d’Antoine Clamaran au lycée. « A l’époque, on ne prenait pas ça au sérieux… Ça nous paraissait immense ! » confie Hervé, l’un des élèves. Mais Lydie Clarke a persévéré, nouant un partenariat avec GL Events, numéro un de l’événementiel, qui a fourni le camion et la déco.

« J’ai répété tous les jours »

« Les élèves se sont occupés de la communication autour du projet. Ils ont aussi tenu une permanence pour recruter les bénévoles qui encadrent la parade et incitent les gens à ne pas jeter leurs détritus par terre », explique-t-elle. Native d’Aulnay, elle tenait à donner une bonne image de sa ville : « Je me rappelle les sirènes hurlantes au moment des émeutes. Des touristes qui continuent à traverser Aulnay en tremblant… Je trouve ça tellement injuste. C’est une ville où il se passe des choses tellement positives ! » Ce n’est pas Ornella qui dira le contraire. Elle a remporté, il y a quelques mois, le concours de mix organisé au lycée. « Je n’aurais jamais imaginé participer à la Techno Parade ! J’ai répété tous les jours, et je pense que je ne dormirai pas beaucoup cette nuit », confie-t-elle dans un sourire crispé. Mais elle peut compter sur ses camarades de classe, qui seront nombreux aujourd’hui dans la foule, pour la soutenir.

Source : Le Parisien – Gwenael Bourdon – Le 20 septembre 2008