Aulnay Radical donne la parole au Collectif des riverains de la rue Fernand Herbaut

de | 2009-04-07

L'urbanisation et les constructions de logements ne cessent de faire couler beaucoup d'encre dans notre belle ville d'Aulnay-sous-Bois.

Aulnay Radical donne la parole au Collectif des riverains de la rue Fernand Herbaut - image  on http://www.billelouadah.fr Suite à la médiatisation du projet d'un promoteur avenue Coullemont et au projet de transformation du secteur pavillonnaire de la rue des Saules en secteur pour habitats collectifs (dont le blog "Aulnay libre !" avait été ouvert pour l'occasion en dénonçant cette opération), c'est au tour de la rue Fernand Herbaut, située à proximité du centre-gare, d'être victime d'un nouveau projet immobilier de 30 à 35 logements.

Des mouvements de protestations, des pétitions et des réunions publiques se multiplient…
La plus célèbre étant certainement
la réunion publique du 27 Mars 2009, Salle Gainville, organisée par le collectif des riverains rue des Saules, qui a conduit à l'annulation (sur parole du Maire) du projet .
  
Concernant la rue Fernand Herbaut, la tension monte !!!
Attachés à la concertation avec les riverains et sans volonté de récupération politique, nous avons pris contact avec ce collectif pour mieux comprendre la situation.
Ainsi, dans un esprit d'échanges et d’écoute, Aulnay Radical a souhaité donner la parole au Collectif de riverains de la rue Fernand Herbaut.
Christian Picq, un des membres actifs de ce Collectif, nous apporte des éléments de précisions sur ce quartier.

·         Dans l'ignorance

Le secteur de la rue Fernand Herbaut se situe en zone UA, zone sujette à forte densification par rapport au PLU (Centre-Ville). Il s'agit d'un secteur mixte, où habitats collectifs et pavillons cohabitent difficilement, dans un secteur particulièrement enclavé par l'étroitesse des rues et des trottoirs et les difficultés de circulation.

Le Collectif de la rue Fernand Herbaut, dont quelques membres font partie de l'association "Aulnay Environnement", nous explique cette situation délicate :

« En effet, c'est le peu de prise en compte de nos courriers, de notre pétition, de nos demandes de rendez-vous… alors que d’autres riverains dans d’autres quartiers ont été considérés dans leurs demandes par rapport aux mêmes inquiétudes mais nous semblons n'intéresser personne. Il est vrai que cette rue n'est qu'un lieu de passage entre le centre et le Nord d'Aulnay, aucun intérêt, dont les nuisances pour les riverains sont extrêmes, circulation, stationnement, vibrations dans les maisons, dangerosité, propreté…enfin tout est réuni. »

·         Deux pétitions

Le Collectif nous explique qu’une première pétition sur la situation plus que précaire du quartier suscitant l’indignation des riverains depuis un certain temps a été rédigée suite à la non prise en compte du dossier:

« Il a fallu une première pétition des riverains, environ une cinquantaine pour que malgré des signalements individuels, des courriers, des courriels, une lettre recommandée restés sans réponse, les élus concernés réagissent et commencent à se pencher sur les multiples problèmes dénonçant les très mauvaises conditions de vie des riverains : circulation excessive, passage de 318 bus journaliers (tous ceux, sans exception de la gare routière Nord), chaussée, trottoirs en piteux état, vibrations dans les maisons, stationnement, dangerosité pour les piétons pour traverser, propreté … . »

….ainsi qu’une seconde

 « avec demande de rendez vous pour le Collectif, a été transmise à M. Le Maire concernant le projet de construction d'un immeuble de R+5 (Rez-de-chaussée + 5 étages), oui, R+5 (aucun récemment ou en prévision de cette dimension) de 57 m de long, certes en angle, en bordure de voirie avec un parking donnant sur une impasse? »

Pour situer le contexte, la photo ci-dessous permet de nous donner un aperçu du projet immobilier en question : destruction des deux pavillons dont l’un des années 30, en meulière, au centre de l'image par un batiment R+5, faisant l'angle, de 57 mètres de long et comprenant 30 à 35 logements.

Aulnay Radical donne la parole au Collectif des riverains de la rue Fernand Herbaut - image  on http://www.billelouadah.fr    

« Il faut savoir que cette prévision serait envisagée dans un quartier particulièrement étroit, enclavé qui deviendrait absolument invivable pour les propriétaires de ces nombreux pavillons dont certains sont répertoriés comme éléments d’intérêt patrimonial d’Aulnay et feraient face à ce futur mur de 20 m de haut, comment l’imaginer?
Ajoutez à cela un autre projet d'immeuble rue Anatole France de R+5 ou R+6 (une propriétaire d'un pavillon se verrait donc "coincée" entre deux immeubles, un devant, un derrière, alors qu'il en existe déjà, sans commentaire…).

Or, contrairement aux riverains des autres secteurs concernés par d’éventuelles constructions, nous n’avons aucune réponse, aucune prévision de rencontre, aucune réunion d'information, pas de présence d’élu concerné en réunion de quartier ! »

Il est à souligner que dans un souci d'équité, Aulnay Radical tentera de récupérer les informations concernant le projet immobilier rue Anatole France. Cela fera l'objet, en fonction des éléments recueillis, d'un nouvel article.

Nous publierons demain la suite de cette note avec notamment la lettre ouverte du Collectif des riverains de la rue Fernand Herbaut.

Source : Aulnay Radical – AK – Le 7 avril 2009

Une réflexion au sujet de « Aulnay Radical donne la parole au Collectif des riverains de la rue Fernand Herbaut »

  1. Alain Kasperzak

    C’est un article très interessant qui démontre que les élus politiques se doivent de prendre en considération les riverains. On ne peut plus passer des projets sans concertation. Je voudrais savoir s’il est possible de nous informer sur les étapes préalables à la mise en place d’un projet immobilier. La plupart du temps on est informé par le seul panneau se trouvant devant le pavillon démoli. L’avenue Coullemont est bel exemple.

Les commentaires sont fermés.